L'évolution de la santé psychologique et des facteurs de risques psychosociaux du travail chez les jeunes Québécois de 18 à 34 ans en contexte de pandémie de COVID-19

Authors: Boutin, Édouard
Advisor: Fleury, CharlesCoulombe, Simon
Abstract: Depuis le mois de mars 2020, le marché du travail de la province québécoise a dû s'adapter aux mesures sanitaires émises par les instances gouvernementales. De nombreux commerces et autres organisations de travail de la province n'ont eu d'autre choix que de se plier à la nouvelle règlementation en place : fermeture de certains commerces jugés non essentiels, limite de la capacité d'accueil des clients, distanciation sociale, port du masque, etc. En conséquence, l'environnement de travail de plusieurs travailleurs s'est modifié. Pour les travailleurs qui ont continué de travailler à même leur lieu de travail, ils ont dû composer avec les différentes mesures sanitaires mises en place. Pour certains autres, ils ont été amenés à poursuivre leurs tâches directement à leur domicile, en effectuant du télétravail. Bien que de nombreux travaux se soient attardés à mesurer l'impact de la pandémie sur l'emploi des travailleurs de la province, très peu se sont intéressés à étudier les répercussions de la pandémie sur l'état de santé psychologique au travail. Ce mémoire s'intéresse donc à l'état de santé psychologique et à l'environnement psychosocial de travail, et plus particulièrement auprès des jeunes travailleurs de la province. Concrètement, cette étude avait pour principal objectif de connaître dans quelle mesure la santé psychologique et les facteurs de risques psychosociaux du travail des jeunes Québécois de 18 à 34 ans ont évolué par rapport à leurs homologues plus âgés dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Trois principaux constats ressortent des résultats de ce travail de recherche. D'abord, en matière de santé psychologique au travail chez les jeunes de 18 à 34 ans, celle-ci semble s'être légèrement améliorée entre la deuxième vague de la pandémie de COVID-19 (novembre 2020) et la fin de la troisième vague (juillet 2021). En ce qui a trait aux risques psychosociaux du travail, les résultats de l'étude ont montré qu'ils ne semblent pas réellement varier en fonction du contexte de la deuxième et troisième vague. Cependant, nous avons remarqué que ces risques de l'environnement psychosocial de travail ont tendance à être partagés par une proportion plus élevée de jeunes travailleurs de 18 à 34 ans que de leurs aînés de 35 à 54 ans. Enfin, nous avons étudié le lien entre l'âge des travailleurs et l'effet négatif de leur travail sur leur état de santé psychologique. Les résultats indiquent que ce sont certains risques psychosociaux du travail au sein du modèle de régression qui ont fait en sorte d'expliquer une partie de l'effet de l'âge sur la probabilité étudiée.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2022
Open Access Date: 18 July 2022
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/73873
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
Description SizeFormat 
38181.pdf1.49 MBAdobe PDFThumbnail
View/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.