Prédiction du décrochage scolaire au secondaire par un score polygénique lié au niveau de diplomation et examen des mécanismes associés

Auteur(s): Brochu-Hamel, Camille
Direction de recherche: Boivin, Michel
Résumé: Introduction : Le décrochage scolaire au secondaire comporte des conséquences sociétales sur les plans de l'économie et de la santé publique. Des facteurs environnementaux et génétiques contribuent à l'explication des différences individuelles quant au niveau de diplomation. Toutefois, les processus par lesquels les facteurs génétiques prédisent le décrochage scolaire sont encore méconnus, ayant rarement été étudiés par des devis longitudinaux. La présente étude s'intéresse à la prédiction du décrochage scolaire au secondaire par un score polygénique (SPG) du niveau de diplomation via des facteurs de risque individuels liés au décrochage scolaire, soit la réussite scolaire, le redoublement et l'engagement scolaire comportemental. Méthode : Dans le cadre de l'Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ÉLDEQ), 674 participants génotypés ont fourni des données sur la réussite scolaire, le redoublement et l'engagement scolaire comportemental à 15 ans ainsi que sur le décrochage scolaire à 19 ans. Un SPG pour le niveau de diplomation a été calculé à partir des résultats disponibles d'études d'association pangénomiques (GWAS). Nous avons testé une équation structurelle de médiation dans laquelle le SPG prédisait le décrochage scolaire au secondaire par l'entremise de la réussite scolaire, du redoublement et de l'engagement scolaire comportemental. Résultats : Le SPG s'est avéré significativement associé au décrochage scolaire ainsi qu'à la réussite scolaire, au parcours scolaire et au désengagement comportemental. Les résultats ont aussi montré que la réussite scolaire et l'engagement comportemental à 15 ans expliquent entièrement le lien entre le SPG et le décrochage scolaire à 19 ans. Conclusion : Les résultats appuient l'idée que le SPG pour le niveau de diplomation prédit indirectement le décrochage scolaire à 19 ans par l'intermédiaire de la réussite scolaire et du désengagement scolaire comportemental à 15 ans. La prise en compte des facteurs génétiques dans la prédiction du cheminement scolaire pourrait contribuer à enrichir les modèles théoriques du décrochage scolaire au secondaire et à améliorer le dépistage des enfants à risque de même que l'intervention préventive.
Type de document: Thèse de doctorat
Date de publication: 2022
Date de la mise en libre accès: 6 juin 2022
Lien permanent: http://hdl.handle.net/20.500.11794/73570
Université décernant le diplôme: Université Laval
Collection :Thèses et mémoires

Fichier(s) :
Description TailleFormat 
37999.pdf854.77 kBAdobe PDFMiniature
Télécharger
Tous les documents dans CorpusUL sont protégés par la Loi sur le droit d'auteur du Canada.