Prédiction du décrochage scolaire au secondaire par un score polygénique lié au niveau de diplomation et examen des mécanismes associés

DC FieldValueLanguage
dc.contributor.advisorBoivin, Michel-
dc.contributor.authorBrochu-Hamel, Camille-
dc.date.accessioned2022-06-06T07:09:28Z-
dc.date.available2022-06-06T07:09:28Z-
dc.date.issued2022-
dc.identifier.other37999-
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/20.500.11794/73570-
dc.description.abstractIntroduction : Le décrochage scolaire au secondaire comporte des conséquences sociétales sur les plans de l'économie et de la santé publique. Des facteurs environnementaux et génétiques contribuent à l'explication des différences individuelles quant au niveau de diplomation. Toutefois, les processus par lesquels les facteurs génétiques prédisent le décrochage scolaire sont encore méconnus, ayant rarement été étudiés par des devis longitudinaux. La présente étude s'intéresse à la prédiction du décrochage scolaire au secondaire par un score polygénique (SPG) du niveau de diplomation via des facteurs de risque individuels liés au décrochage scolaire, soit la réussite scolaire, le redoublement et l'engagement scolaire comportemental. Méthode : Dans le cadre de l'Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ÉLDEQ), 674 participants génotypés ont fourni des données sur la réussite scolaire, le redoublement et l'engagement scolaire comportemental à 15 ans ainsi que sur le décrochage scolaire à 19 ans. Un SPG pour le niveau de diplomation a été calculé à partir des résultats disponibles d'études d'association pangénomiques (GWAS). Nous avons testé une équation structurelle de médiation dans laquelle le SPG prédisait le décrochage scolaire au secondaire par l'entremise de la réussite scolaire, du redoublement et de l'engagement scolaire comportemental. Résultats : Le SPG s'est avéré significativement associé au décrochage scolaire ainsi qu'à la réussite scolaire, au parcours scolaire et au désengagement comportemental. Les résultats ont aussi montré que la réussite scolaire et l'engagement comportemental à 15 ans expliquent entièrement le lien entre le SPG et le décrochage scolaire à 19 ans. Conclusion : Les résultats appuient l'idée que le SPG pour le niveau de diplomation prédit indirectement le décrochage scolaire à 19 ans par l'intermédiaire de la réussite scolaire et du désengagement scolaire comportemental à 15 ans. La prise en compte des facteurs génétiques dans la prédiction du cheminement scolaire pourrait contribuer à enrichir les modèles théoriques du décrochage scolaire au secondaire et à améliorer le dépistage des enfants à risque de même que l'intervention préventive.fr
dc.description.abstractBackground : High school dropout constitutes a major economic and public health burden. Genetic factors play a significant role in explaining individual differences in educational attainment. However, the processes through which genetic factors predict high school dropout are still unclear, as they have rarely been examined within a longitudinal design. Hence, the current study aimed to examine how a polygenic score for educational attainment predicts high school dropout via individual factors linked to high school dropout, that is school achievement, grade retention and behavioral school engagement. Methods : As part of the Quebec Longitudinal Study of Child Development (QLSCD), 674 genotyped participants self-reported on educational achievement, grade retention and behavioral school engagement at 15 years old, and on high school dropout at 19 years old. A polygenic score (PGS) for education level was calculated from available genome-wide association results. We tested a structural equation mediation model in which the PGS predicted high school dropout via school achievement, grade retention and behavioral school engagement. Results : The PGS turned out to be associated with high school dropout as well as with school achievement, grade retention and behavioral school engagement. Findings showed that low school achievement and behavioral school disengagement at 15 years old entirely explained the relationship between PGS and high school dropout at 19 years old. Conclusion : The results support the idea that the PGS for educational attainement indirectly predicts high school dropout at 19 years old through school achievement and behavioral school disengagement at 15 years old. Taking into account genetic factors in the prediction of academic progress could contribute to enrich theoretical models of high school dropout and to improve screening of children at risk and preventive intervention.en
dc.format.extent1 ressource en ligne (xii, 66 pages)-
dc.languagefre-
dc.titlePrédiction du décrochage scolaire au secondaire par un score polygénique lié au niveau de diplomation et examen des mécanismes associés-
dc.typeCOAR1_1::Texte::Thèse::Thèse de doctoratfr
dc.date.updated20220614-
dc.subject.rvmAbandon des études (Enseignement secondaire) -- Prévision.fr_CA
dc.subject.rvmGénétique du comportement -- Études longitudinales.fr_CA
dcterms.publisher.locationQuébec-
dc.identifier.bacTC-QQLA-37999-
bul.identifier.controlNumber1324233716-
etdms.degree.nameDocteure en psychologie (D. Psy.)fr_CA
etdms.degree.grantorUniversité Lavalfr_CA
bul.identifier.uuid84646f0d-7654-4ce8-a6ff-f1eed5c88455-
bul.faculteFaculté des sciences sociales.-
etdms.degree.disciplineDoctorat en psychologie-
bul.date.reception2022-05-25-
dc.identifier.nothese37999-
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
Description SizeFormat 
37999.pdf854.77 kBAdobe PDFThumbnail
View/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.