L'effet de la chronopédagogie et des symptômes psychopathologiques sur la performance scolaire des cégépiens : une étude pilote

Authors: Bolduc Landry, Roxanne
Advisor: Bastien, Célyne
Abstract: En 2018, le Cégep Lévis-Lauzon a retardé son horaire de début des cours pour 9 h 00 plutôt que 8 h 00. Cette modification de l'horaire scolaire avait pour but principal de réduire la baisse de la performance scolaire conséquente au délai de phase, lequel est fréquemment retrouvé chez les adolescents et jeunes adultes aux études. Le délai de phase peut être décrit comme une incompatibilité du cycle veille-sommeil avec un horaire débutant tôt en matinée. Les symptômes psychopathologiques et les difficultés de sommeil ont été ajoutés comme de potentielles variables diminuant la performance scolaire. Compte tenu de contraintes administratives, certains étudiants ont conservé l'horaire de 8 h 00 (n=46), ce qui a offert la possibilité d'observer les différences entre les horaires. Au total soixante-six étudiants collégiaux (M=18.59, ET=1.30 ans) ont rempli une série de questionnaires sur leur sommeil, leur chronotype et leurs symptômes psychopathologiques (anxieux, dépressifs et insomnie). Leur cote de rendement collégial (Cote R) a également été récoltée, et ce, en fin de session collégiale. L'objectif principal de cette étude était de déterminer les facteurs explicatifs de la performance scolaire chez les étudiants collégiaux. Il était postulé que l'appartenance au groupe 9 h 00 prédirait une meilleure performance scolaire que l'appartenance au groupe 8 h00 comme l'horaire retardé devait permettre une réduction des conséquences associées au délai de phase. Les résultats obtenus indiquent que le groupe horaire 8 h 00 ainsi que le programme d'étude préuniversitaire sont les plus forts prédicteurs d'une meilleure performance scolaire. De plus, contrairement à ce qui était postulé, la relation de prédiction entre le chronotype et la performance scolaire n'est pas modéré par l'appartenance à un groupe horaire ou l'autre. Positivement, les variables du sommeil récoltées (n=13) semble indiquer que le délai de phase n'est plus présent dans le groupe horaire 9 h 00, alors que les étudiants rapportent avoir un sommeil efficace et ininterrompu autant la semaine que la fin de semaine. Bien que les résultats ne confirment pas les hypothèses de départ, ceux-ci permettent tout de même de s'avancer sur certaines recommandations pour le bien-être et la réussite scolaire des étudiants collégiaux en ce qui concerne l'horaire de cours dans les cégeps du Québec.
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 2021
Open Access Date: 10 January 2022
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/71436
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
Description SizeFormat 
37732.pdf1.17 MBAdobe PDFThumbnail
View/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.