Socio-sonic control, deviant musicality, and countercultural resistance in Nineteen Eighty-Four, Player Piano, and One Flew Over the Cuckoo's Nest

Auteur(s): Marceau, Catherine
Direction de recherche: Marcoux, Jean-Philippe
Résumé: Ce mémoire considère trois œuvres littéraires des décennies d'après-guerre dans lesquelles le contrôle social est omniprésent, soit Nineteen Eighty-Four de George Orwell, Player Piano de Kurt Vonnegut, et One Flew Over the Cuckoo's Nest de Ken Kesey. L'analyse propose que ces auteurs examinent les réponses individuelles et collectives possibles face au contrôle socio-sonique, incluant le conformisme et la déviance, à travers la musicalité de leurs personnages. Mon approche repose sur des théories reliées à la sociologie, la musicologie et les études sonores afin d'élaborer une perspective holistique des paysages sonores de la modernité qui caractérisent les romans. Ce cadre théorique permet de traiter deux idées centrales, soit le contrôle social par l'institutionnalisation de cultures sonores et la musicalité sous forme de carrière déviante. Mon argument principal est qu'Orwell, Vonnegut, et Kesey présentent la réception sonore de leurs personnages comme étant doublement liée à leurs réactions face à la répression. D'une part, les auteurs représentent la musique et le son en tant qu'outils de contrôle produits et utilisés par des pouvoirs autoritaires. Dans les romans, ces pouvoirs établissent des normes socio-soniques qui supportent un système social basé sur la subjugation de la population sous une idéologie hégémonique. D'autre part, les auteurs présentent la musicalité en tant que moyen de résistance : ils établissent un parallèle entre les réactions déviantes de leurs protagonistes envers le son et les postures contre-culturelles de ceux-ci. La musique et le son font partie intégrante de la prose d'Orwell, Vonnegut, et Kesey; je soutiens que leurs représentations de musicalité traduisent une évaluation des notions d'agentivité et d'opposition contre-culturelle à l'autoritarisme. Ce mémoire offre une approche innovatrice à l'analyse des œuvres de par son interdisciplinarité, qui mène à de nouvelles considérations illuminant la relation entre le contrôle socio-sonique et la musicalité déviante dans les dystopies antiautoritaires d'après-guerre.
Type de document: Mémoire de maîtrise
Date de publication: 2021
Date de la mise en libre accès: 9 août 2021
Lien permanent: http://hdl.handle.net/20.500.11794/69914
Université décernant le diplôme: Université Laval
Collection :Thèses et mémoires

Fichier(s) :
Description TailleFormat 
37352.pdf854.26 kBAdobe PDFMiniature
Télécharger
Tous les documents dans CorpusUL sont protégés par la Loi sur le droit d'auteur du Canada.