La perception du temps chez des adolescents avec et sans autisme et TDAH : évaluation à l'aide de tâches de bissection et de reproduction temporelles

DC FieldValueLanguage
dc.contributor.advisorGrondin, Simon-
dc.contributor.advisorMorasse, Karine-
dc.contributor.authorBernard, Sonya-
dc.date.accessioned2021-07-26T07:04:53Z-
dc.date.available2021-07-26T07:04:53Z-
dc.date.issued2021-
dc.identifier.other37178-
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/20.500.11794/69705-
dc.description.abstractLe traitement de l'information temporelle est étroitement lié au fonctionnement quotidien, alors que sa modulation par l'émotion favorise l'adaptation de l'être humain à son environnement. Or, la perception du temps demeure à ce jour un aspect relativement méconnu des diagnostics de Trouble du spectre autistique (TSA) et de Trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), qui sont associés à des particularités dans le traitement de l'information et la gestion des émotions, ainsi qu'à des difficultés interpersonnelles. La présente thèse a pour objectif d'évaluer l'impact de l'émotion perçue sur la performance lors de tâches de bissection et de reproduction temporelles chez des adolescents âgés de 11 à 18 ans qui ont reçu un diagnostic de TSA et de TDAH (11 participants par groupe clinique et 10 dans le groupe contrôle). Des visages neutres ou exprimant la colère ou la peur sont utilisés afin d'évaluer l'impact de l'émotion perçue sur la perception du temps des participants. De même, les tâches de bissection (400-1600 ms) et de reproduction (2000 et 10000 ms) permettent d'évaluer respectivement la perception de durées courtes et longues, qui repose sur des mécanismes distincts. Les résultats de la tâche de bissection ne révèlent aucune différence significative entre les groupes, suggérant ainsi que le mécanisme de l'horloge interne est relativement préservé dans les diagnostics de TSA et de TDAH. L'impact de l'émotion perçue sur la performance en bissection temporelle n'est pas significatif, mais il est possible d'observer une plus grande proportion de réponses longues pour la durée de 800 ms lorsque le visage présenté exprime la peur plutôt que d'être neutre. De même, la colère présentée lors de la phase d'encodage de la durée de deux secondes est associée à une surestimation de la durée, et ce, dans les trois groupes. La colère présentée lors de l'encodage du standard de dix secondes affecte également la performance des adolescents des trois groupes, mais son impact s'avère plus marqué lorsqu'un visage neutre est présenté pendant la reproduction. Le coefficient de variation des groupes TSA et TDAH varie selon l'émotion perçue au cours de la phase de reproduction. Chez les adolescents du groupe TSA, une plus grande sensibilité temporelle est ainsi observée lorsqu'un visage en colère est présenté, alors que le patron inverse est observé dans le groupe TDAH. Les résultats de la tâche de reproduction temporelle suggèrent que l'émotion perçue engendre des distorsions dans l'appréciation de la durée écoulée chez les adolescents porteurs de diagnostics de TSA et de TDAH. Les analyses corrélationnelles suggèrent pour leur part un impact plus marqué de l'émotion chez les adolescents qui présentent des troubles de comportement. De bonnes habiletés sociales tendent au contraire à limiter l'impression subjective d'allongement de la durée. Les études à venir devraient inclure un plus grand échantillon et une évaluation clinique des participants issus de populations cliniques. Le protocole devrait proposer diverses tâches temporelles afin d'évaluer le fonctionnement de l'horloge interne, mais aussi d'apprécier la contribution des fonctions cognitives à la perception du temps. De même, le recours à des stimuli dynamiques et la présentation de visages dont l'expression est nuancée et subtile amélioreraient la validité écologique des études réalisées à propos de l'impact de l'émotion perçue sur la perception du temps.-
dc.format.extent1 ressource en ligne (xiii, 211 pages)-
dc.languagefre-
dc.titleLa perception du temps chez des adolescents avec et sans autisme et TDAH : évaluation à l'aide de tâches de bissection et de reproduction temporelles-
dc.typeCOAR1_1::Texte::Thèse::Thèse de doctoratfr
dc.date.updated20210803-
dc.subject.rvmPerception du temps chez l'adolescent.fr_CA
dc.subject.rvmAdolescents autistes -- Psychologie.fr_CA
dc.subject.rvmJeunes hyperactifs -- Psychologie.fr_CA
dc.subject.rvmÉmotions chez l'adolescent.fr_CA
dcterms.publisher.locationQuébec-
dc.identifier.bacTC-QQLA-37178-
bul.identifier.controlNumber1261499417-
etdms.degree.namePhilosophiæ doctor (Ph. D.)fr_CA
etdms.degree.grantorUniversité Lavalfr_CA
bul.identifier.uuid1e0cb56f-1530-41b8-add0-30ed6c2d5d50-
bul.faculteFaculté des sciences sociales.-
etdms.degree.disciplineDoctorat en psychologie - recherche et intervention (orientation clinique)-
bul.date.reception2021-07-14-
dc.identifier.nothese37178-
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
Description SizeFormat 
37178.pdf1.28 MBAdobe PDFThumbnail
View/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.