L’appropriation du processus de participation d'une recherche-action participative par des personnes utilisatrices de drogues engagées dans une démarche créative

Auteur(s): Fradet, Lucie
Direction de recherche: Dupéré, Sophie
Résumé: La recherche-action participative (RAP) est adoptée en santé publique pour mieux comprendre des problématiques sociosanitaires complexes et leur trouver des solutions adéquates. En outre, la participation à la RAP de personnes marginalisées s'avère fort pertinente pour avoir accès à leur savoir expérientiel sur les enjeux en cause. En retour, la RAP permet de faire entendre leur voix et de développer leur pouvoir d'agir pour améliorer leur situation et les interventions les concernant. La participation des personnes utilisatrices de drogues, qui sont particulièrement affectées par le VIH/Sida, est d'ailleurs devenue un impératif international pour répondre de manière éthique et efficace à l'épidémie. Cependant, peu d'études ont traité de leur appropriation du processus de participation. De plus, devant le caractère polysémique de la RAP, la diversité des orientations épistémiques et des méthodologies, dont l'usage de techniques artistiques, de même que l'étendue de la participation d'une étude à l'autre, il est difficile de conclure à sa réelle portée. Par conséquent, plusieurs doutent de sa crédibilité et de la valeur scientifique des savoirs qu'elle produit. Cette thèse a donc été produite pour examiner comment l'appropriation du processus de participation à une RAP avec des personnes utilisatrices de drogues peut contribuer à construire et mobiliser des connaissances valables. Dans un cadre de reconnaissance de la lutte contre les infections transmises sexuellement et par le sang, ce projet doctoral fut greffé à une RAP élaborée en partenariat avec des organismes communautaires et des institutions universitaires et de santé publique à Montréal et à Québec. En 2011 et 2012, la doctorante a travaillé en tant qu'auxiliaire de recherche pour le comité de réalisation de cette RAP avec six personnes utilisatrices de drogues et un accompagnateur intervenant de l'organisme communautaire Point de Repères à Québec. Dans une démarche créative, le comité a collecté des données verbales et visuelles avec l'objectif de rendre visibles l'action communautaire de Point de Repères et l'action sociale des participants aux activités de l'organisme. Une étude qualitative longitudinale sur l'appropriation du processus de participations des membres de ce comité a été conduite. Dans ce contexte, la particularité de cette thèse situait l'étudiante-chercheure comme participante à sa propre recherche, donc partie constituante de son objet d'étude. Les objectifs de cette étude étaient d'examiner l'appropriation de l'ensemble des intentions et des stratégies partenariales; de dégager les réalisations du comité; d'examiner les rétroactions réflexives de ses membres; d'examiner la progression du processus. Une analyse interactionnelle fut effectuée sur un corpus diversifié comprenant notamment des enregistrements audio des rencontres du comité et des entretiens individuels tenus à la clôture de la RAP avec les six personnes utilisatrices de drogue. Un bricolage conceptuel fut réalisé à partir du modèle du Modèle Rubicon des phases d'action (Achtzeger et Gollwitzer, 2008). Cette étude révèle que le comité s'est approprié avec authenticité cet espace de parole, de réflexion, de décision et d'action. Même sans détenir entièrement le pouvoir décisionnel, ses membres se sont investis activement dans l'élaboration de la méthodologie de la RAP, la construction de connaissances et la préparation de leur mobilisation. Grâce à la confiance établie depuis longtemps avec Point de Repères, les chercheures de Québec et les personnes utilisatrices de drogue, le comité a notamment appliqué plusieurs critères propres à la méthode qualitative et d'autres spécifiques à la RAP. Ainsi le comité a construit des connaissances valables d'un point de vue scientifique, relationnel et personnel. Comme contribution à l'avancement des connaissances, cette thèse décrit minutieusement les dynamiques et processus à l'étude : dynamique partenariale et transformationnelle, dynamique de groupe, processus de construction et de mobilisation des connaissances, processus de création et processus de réflexivité. En montrant la valeur et la richesse des savoirs des personnes utilisatrices de drogues, elle contribue à l'augmentation de la crédibilité de la RAP. Enfin, elle permet de déconstruire certains préjugés contre ces personnes selon lesquels elles seraient incapables de se plier aux exigences d'une RAP.
Type de document: Thèse de doctorat
Date de publication: 2021
Date de la mise en libre accès: 26 juillet 2021
Lien permanent: http://hdl.handle.net/20.500.11794/69702
Université décernant le diplôme: Université Laval
Collection :Thèses et mémoires

Fichier(s) :
Description TailleFormat 
37049.pdf45.92 MBAdobe PDFMiniature
Télécharger
Tous les documents dans CorpusUL sont protégés par la Loi sur le droit d'auteur du Canada.