Les co-occupations ludiques parent-enfant à travers le regard de parents d'enfants ayant une déficience motrice

Auteur(s): St-Arnaud-Trempe, Émilie
Direction de recherche: Vallée, Catherine; Guitard, Paulette
Résumé: Introduction : Les enfants vivant avec une déficience motrice ont tendance à avoir peu d'occasions de jouer. Les parents jouent un rôle pivot dans l'exploration et la facilitation du ludisme chez ces enfants. Ainsi, il est nécessaire de décrire comment les parents et leurs enfants ayant une déficience motrice vivent les co-occupations ludiques. Objectifs : Cette recherche vise à explorer l'expérience de parents quant aux co-occupations ludiques qu'ils partagent avec leur enfant d'âge préscolaire vivant avec une déficience motrice, ainsi que de situer comment elles se manifestent. Méthodologie : À travers une approche phénoménologique herméneutique, six parents d'enfants vivant avec une déficience motrice ont partagé le sens et leurs expériences de co-occupations ludiques. La collecte de donnée consistait en deux entrevues semi-structurées et des observations participatives des interactions parent-enfant dans l'environnement familial. L'analyse de donnée consistait en une analyse interprétative des entrevues et des données d'observations. L'analyse était faite au moyen de codage ouvert, de l'élaboration de synthèses successives et de l'utilisation du principe de cercle herméneutique afin de capturer l'essence de l'expérience. Résultats : Les co-occupations ludiques reposent sur des scripts co-construits par la transaction parent-enfant. Ces scripts évolutifs sont co-créés librement et naturellement. Les co-occupations ludiques transforment le quotidien et constituent de moments précieux pour le parent et l'enfant. Ces co-occupations permettent à la dyade de vivre des moments de « normalité ». Le contexte est déterminant pour la manifestation des co-occupations ludiques. Les résultats suggèrent que les exercices recommandés, présentés comme des jeux et intégrés dans le quotidien des familles, altèrent considérablement les co-occupations ludiques. Conclusion : Les co-occupations ludiques sont porteuses de sens au quotidien pour le parent et son enfant. Les résultats de l'étude invitent la recherche et l'intervention clinique à reconnaître leur valeur en cherchant à les préserver et les faciliter.
Type de document: Mémoire de maîtrise
Date de publication: 2021
Date de la mise en libre accès: 19 juillet 2021
Lien permanent: http://hdl.handle.net/20.500.11794/69665
Université décernant le diplôme: Université Laval
Collection :Thèses et mémoires

Fichier(s) :
Description TailleFormat 
37195.pdf1.09 MBAdobe PDFMiniature
Télécharger
Tous les documents dans CorpusUL sont protégés par la Loi sur le droit d'auteur du Canada.