L'utilisation des habiletés de pensée pour mieux collaborer : développement, implantation et évaluation d'une approche de pratique réflexive en formation interprofessionnelle

Auteur(s): Richard, Amélie
Direction de recherche: Careau, Emmanuelle; Gagnon, Mathieu
Résumé: Contexte La collaboration interprofessionnelle (CIP) s'impose maintenant comme une façon incontournable d'offrir des services concertés, coordonnés et cohérents aux personnes, aux proches et aux communautés. La formation interprofessionnelle (FIP) est une approche d'enseignement permettant à des apprenants d'au moins deux disciplines d'apprendre en interaction les uns avec les autres dans une visée d'amélioration de la collaboration et d'optimisation des soins et services. Il existe cependant de nombreux défis à la mise en place d'initiatives de la FIP. Au-delà des difficultés logistiques, différents enjeux psychosociaux peuvent survenir : rapports hiérarchiques entre les groupes d'étudiants, barrières communicationnelles, confrontation d'identités professionnelles ou de philosophies de soins, etc. L'une des voies les plus prometteuses pour faire face à ces enjeux est le recours à la pratique réflexive. La pratique réflexive est reconnue comme étant un facteur clé dans la formation des futurs professionnels en santé et services sociaux. Si son importance est de plus en plus soutenue, on retrouve cependant encore peu d'écrits à ce sujet et les initiatives mises en place sont souvent peu opérationnalisées, non fondées théoriquement ou pauvrement documentées. Objectifs L'objectif général de la thèse vise donc à développer une approche de pratique réflexive adaptée à la FIP et fondée théoriquement afin d'outiller les facilitateurs dans leur rôle et de soutenir la collaboration et les discussions interprofessionnelles entre les participants. Cinq objectifs spécifiques en découlent : 1) Examiner la pertinence au plan théorique et pratique, de la pratique réflexive dans un contexte de FIP; 2) Identifier les principes et caractéristiques à mettre en place pour développer une approche de pratique réflexive fondée théoriquement et adaptée à la FIP; 3) Élaborer une approche de pratique réflexive adaptée à la FIP fondée sur les principes et caractéristiques identifiés; 4) Implanter l'approche de pratique réflexive développée en contexte de FIP auprès des facilitateurs et des participants et 5) Évaluer les retombées de l'implantation de l'approche développée auprès des facilitateurs et des participants. Méthodes Le projet s'appuie sur un devis de recherche action collaborative basé sur une méthodologie de design pédagogique par prototypage issu de l'approche ADDIE (Analysis, Design, Development, Implementation, Evaluation), qui comprend des cycles d'analyse, de design, de développement et se termine par une implantation et une évaluation. L'analyse s'est déclinée en trois méthodes : recension réaliste des écrits sur la pratique réflexive en CIP et en FIP, discussion focalisée auprès de facilitateurs impliqués en FIP et analyse de discussions interprofessionnelles entre des étudiants dans un cours de FIP. Des phases de pré-test ont mené au raffinement d'un prototype final. L'implantation de l'approche a été effectuée dans un cours de FIP à l'Université Laval au Québec, Canada. L'évaluation des retombées de l'approche a été basée sur trois méthodes : questionnaire pré-post sur le sentiment d'efficacité personnelle (SEP) envers le soutien des pratiques collaboratives (SEP-CIP) et discussion focalisée chez les facilitateurs et analyse de discussions interprofessionnelles entre les étudiants. Résultats Le projet a mené au développement d'une approche de pratique réflexive adaptée à la FIP intégrant un enseignement explicite du raisonnement (déductif et inductif) et l'utilisation d'habiletés de pensée ciblées pour leur pertinence dans le contexte. Suite à l'implantation de l'approche, les facilitateurs ont développé une plus grande aisance et confiance dans leur rôle et ont appris à diversifier leurs façons d'intervenir en réponse aux besoins des étudiants. Les étudiants, pour leur part, ont appris à questionner leurs collègues et à explorer différentes perspectives, ce qui n'était pas le cas avant l'implantation alors qu'ils arrivaient à des consensus sans examen ou évaluation des différentes propositions et sans exploration du rationnel les sous-tendant. Les étudiants ont appris à expliciter le raisonnement et les hypothèses sur lesquelles ils s'appuyaient dans leurs propositions et à construire, ensemble, un raisonnement clinique collaboration permettant une réponse plus cohérente et concertée aux besoins de la personne. Conclusion L'enseignement explicite et l'utilisation du raisonnement et des habiletés de pensée en FIP permettent de mobiliser une pratique réflexive collaborative en cours de discussion interprofessionnelle. L'utilisation des habiletés de pensée permettent à l'équipe de se remettre en question et de cheminer vers un but commun en conciliant les différents points de vue. La rigueur du dialogue qui en découle permet en ce sens de discuter des cas cliniques dans une perspective centrée sur les besoins de la personne et de ses proches.
Type de document: Thèse de doctorat
Date de publication: 2021
Date de la mise en libre accès: 5 juillet 2021
Lien permanent: http://hdl.handle.net/20.500.11794/69508
Université décernant le diplôme: Université Laval
Collection :Thèses et mémoires

Fichier(s) :
Description TailleFormat 
37061.pdf11.15 MBAdobe PDFMiniature
Télécharger
Tous les documents dans CorpusUL sont protégés par la Loi sur le droit d'auteur du Canada.