Apprentissage collaboratif : analyse du discours écrit d'étudiants sénégalais partant des principes du Knowledge Building et de scripts flexibles dans deux situations éducatives soutenues par des plateformes numériques distinctes.

DC FieldValueLanguage
dc.contributor.advisorLaferrière, Thérèse-
dc.contributor.authorMbodj, Mar-
dc.coverage.spatialSénégal.-
dc.coverage.spatialAfrique francophone.-
dc.date.accessioned2021-07-05T07:04:48Z-
dc.date.available2021-07-05T07:04:48Z-
dc.date.issued2021-
dc.identifier.other36971-
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/20.500.11794/69505-
dc.description.abstractLes situations d'enseignement apprentissage évoluent en milieu universitaire, notamment par le déplacement de paradigme sur l'apprenant initié par les théories socioconstructivistes et la présence du numérique qui s'accroît. Aujourd'hui un intérêt particulier est dirigé sur les études relatives à des situations de classe où sont mises en œuvre des approches innovantes et complexes fondées sur des pratiques instrumentées par la technologie. Cela ouvre de nouveaux boulevards dans la recherche en éducation surtout en questionnant les outils technologiques en tant qu'artefacts pour des usages en enseignement, en apprentissage et en administration scolaire. Dans le lot de ces usages s'est développée une importante littérature à propos des approches collaboratives autour des interactions écrites ou verbales entre apprenants. Dans le contexte de l'enseignement supérieur en Afrique francophone ces usages sont très limités voire inexistants. Ainsi, comment engager des groupes d'apprenants dans des interactions écrites de nature collaborative autour de questions complexes devient un défi majeur dans ce contexte spécifique confronté, comme d'autres pays du monde, au renouveau pédagogique marqué par l'adoption d'un nouveau système, l'utilisation de l'approche par les compétences et l'intégration d'outils et d'environnements numériques dans les situations de formation. Cela a fondé l'objet de notre étude qui est axée sur la collaboration, plus spécifiquement sur les interactions écrites, partant du " Knowledge Building " comme théorie et modèle avancés de collaboration pour soutenir une démarche de production de connaissances. Notre étude s'est adossée au domaine du CSCL (Computer Supported Collaborative Learning) qui a servi de cadre d'ancrage des pratiques que nous avons mises en œuvre afin d'étudier la qualité de la collaboration à travers le discours écrit des apprenants. Nous avons exploré les interactions et la manière dont des groupes d'individus produisaient ensemble un savoir dans des situations pédagogiques instrumentées dont le design a été pensé progressivement pour amener les groupes d'apprenants à produire un savoir collectif. Pour cela nous avons lancé une démarche d'expérimentation qui s'est déroulée sur 3 itérations, soit avec trois cohortes de 2015 à 2019. Deux situations pédagogiques ont été mises en place et dans chacune d'elles trois équipes de six ou sept membres interagissant en tant que Knowledge Building Community (axe théorique), en faisant appel aux principes de coélaboration de connaissances, mais aussi aux scripts collaboratifs sur deux supports numériques (axe technologique). Les données furent récoltées grâce à différents sources et outils de collecte. L'approche méthodologique du Design Research (McKenney & Reeves, 2012) a guidé l'expérimentation et a permis d'interroger de manière itérative chaque intervention en vue d'un raffinement progressif du dispositif. Notre étude nous a mené à la formulation d'une grille d'analyse des interactions innovatrice puisqu'elle puise son ancrage dans des données collectées au sein d'un contexte singulier engageant des apprenants peu informés des pratiques collaboratives instrumentées. Elle présente différentes catégories qui permettent d'analyser qualitativement, dans un contexte comme le nôtre, les interactions écrites de groupes d'apprenants engagés dans un processus de collaboration axé sur la coélaboration de connaissances. Notre étude a permis également d'établir la nécessité d'agir sur deux mécanismes pour espérer une appropriation des principes de coélaboration de connaissances suffisante pour conduire à des interactions écrites de nature collaborative cohérentes, soit les scripts collaboratifs et les fonctionnalités de production de notes écrites des environnements technologiques. Elle s'ajoute aux travaux liés aux démarches méthodologiques fondées sur le design avec la recommandation d'usage d'outils métacognitifs qui permettent d'agir sur la compréhension des apprenants quant à la démarche à entreprendre individuellement et aussi avec d'autres.fr
dc.description.abstractTeaching and learning situations have been evolving, notably through the paradigm shift towards the learner, initiated by socioconstructivist theories and digital technologies. Today a particular interest is directed on studies related to classroom situations where innovative and complex approaches based on technology-instrumented practices are implemented. This opens new avenues in educational research, especially by questioning technological tools as artifacts for use in teaching, learning and school administration. An important literature on collaborative approaches, centered on learners' written or verbal interactions, has developed in the framework of these uses. In the context of higher education in Francophone Africa, these uses are very limited or non-existent. Thus, the major challenge becomes that of engaging groups of learners in written interactions of a collaborative nature, around complex questions in this specific context in which, as in other countries of the world, they face a pedagogical renewal marked by the adoption of a new system, the use of a competency-based approach and the integration of digital tools and environments in educational situations. This is at the origin of our study, which focuses on collaboration, more specifically on written interactions, using Knowledge Building as theory. Our study is therefore anchored in the practices of the CSCL domain. We explored the interactions and the way groups of individuals produced knowledge together in instrumented pedagogical situations progressively designed to this end. We launched an experimental approach inclusive of 3 iterations involving three student cohorts from 2015 to 2019. Two pedagogical situations were set up and, in each of them, three teams of six or seven members interacted as a Knowledge Building Community (theoretical axis), using the principles of Knowledge Building and also collaborative scripts on two distinct digital platforms (technological axis). Data were collected using different sources and gathering tools. The methodological approach, Design Research (McKenney & Reeves, 2012), guided the experimentation and made it possible to iteratively question each intervention with a view to progressively refine the system. Our study led us to the formulation of an interaction analysis grid, an innovation anchored in data collected within a singular context involving learners with little information about instrumented collaborative practices. The study presents different categories that make it possible to qualitatively analyze, in a similar context, the written interactions of groups of learners engaged in a collaborative process focused on knowledge Building. Our study has also established the need to act on two mechanisms for a sufficient appropriation of the Knowledge Building principles leading to coherent written interactions of a collaborative nature, namely collaborative scripts and written note production functionalities of technological environments. Finally, our study adds to design-based research works focused on the use metacognitive tools that make it possible to act on learners' understanding of the process to be undertaken individually and also with others.en
dc.format.extent1 ressource en ligne (x, 232 pages)-
dc.languagefre-
dc.titleApprentissage collaboratif : analyse du discours écrit d'étudiants sénégalais partant des principes du Knowledge Building et de scripts flexibles dans deux situations éducatives soutenues par des plateformes numériques distinctes.-
dc.typeCOAR1_1::Texte::Thèse::Thèse de doctoratfr
dc.date.updated20210712-
dc.subject.rvmMoodle (Logiciel)fr_CA
dc.subject.rvmApprentissage -- Travail en équipe -- Sénégal.fr_CA
dc.subject.rvmEnseignement supérieur -- Sénégal.fr_CA
dc.subject.rvmTechnologies de l'information et de la communication pour l'éducation -- Afrique francophone.fr_CA
dc.subject.rvmAnalyse du discours -- Informatique.fr_CA
dc.subject.rvmMétacognition.fr_CA
dcterms.publisher.locationQuébec-
dc.identifier.bacTC-QQLA-36971-
bul.identifier.controlNumber1258954992-
etdms.degree.namePhilosophiæ doctor (Ph. D.)fr_CA
etdms.degree.grantorUniversité Lavalfr_CA
bul.identifier.uuidf03aa059-6c7e-4250-b19b-e5c6c23062a9-
bul.faculteFaculté des sciences de l'éducation.-
etdms.degree.disciplineDoctorat en technologie éducative-
bul.date.reception2021-06-16-
dc.identifier.nothese36971-
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
Description SizeFormat 
36971.pdf6.34 MBAdobe PDFThumbnail
View/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.