Étude d’un sillage dynamique symétrique associé à un sillage asymétrique d’un scalaire passif

Élément Dublin CoreValeurLangue
dc.contributor.advisorLemay, Jean-
dc.contributor.authorMarinacce, Fabien-
dc.date.accessioned2021-05-24T07:15:57Z-
dc.date.available2021-05-24T07:15:57Z-
dc.date.issued2021-
dc.identifier.other37249-
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/20.500.11794/69193-
dc.description.abstractL’étude d’un sillage dynamique symétrique associé à un sillage asymétrique d’un scalaire passif est décrite ici. Deux plaques d’aluminium sont placées parallèlement dans une soufflerie. Un fluide composé d’eau et de méthanol est pompé dans ces plaques pour en chauffer une et refroidir l’autre. Un différentiel de température égal par rapport à la température de l’écoulement est alors obtenu à l’arrière de chacune d’elles. L’ensemble des quantités dynamiques et thermiques sont mesurées à l’aide de thermistances, de sondes à fils chauds croisés et à filfroid. Ces mesures sont effectuées au bord de fuite des plaques et jusqu’à 1.2 mètre en aval de celles-ci. La transition du sillage vers son état autosimilaire est alors observée et l’ensemble des termes du bilan de l’énergie cinétique turbulente et du bilan de la demi-variance des fluctuations de température sont calculés et analysés. L’évolution longitudinale des paramètres caractéristiques du sillage dynamique indique que ce dernier n’atteint pas son état autosimilaire, même à la dernière station de mesure. Le sillage thermique montre de nombreux signes d’autosimilarité, mais sa dépendance au sillage dynamique nous empêche de conclure sur son état. Toutefois, la fusion complète des deux sillages dynamiques à une distance de 1.2m laisse penser que la zone d’autosimilarité est presque atteinte. Concernant les deux bilans étudiés ici, le terme de production domine dans la région de cisaillement classique du sillage et balance le terme de dissipation. Une concordance satisfaisante est observée entre nos résultats et ceux provenant de la littérature. Pour poursuivre l’étude de ce type de sillage et observer la zone d’autosimilarité, il est envisageable de réduire la vitesse de l’écoulement et/ou la distance entre les deux plaques parallèles.-
dc.format.extent1 ressource en ligne (xvi, 123 pages)-
dc.languagefre-
dc.titleÉtude d’un sillage dynamique symétrique associé à un sillage asymétrique d’un scalaire passif-
dc.typeCOAR1_1::Texte::Thèse::Mémoire de maîtrisefr
dc.date.updated20210601-
dc.subject.rvmSillage (Dynamique des fluides)fr_CA
dc.subject.rvmChamps scalaires.fr_CA
dcterms.publisher.locationQuébec-
dc.identifier.bacTC-QQLA-37249-
bul.identifier.controlNumber1252621930-
etdms.degree.nameMaître ès sciences (M. Sc.)fr_CA
etdms.degree.grantorUniversité Lavalfr_CA
bul.identifier.uuidad34a7ed-4df7-41a8-a154-98143ecd6eaf-
bul.faculteFaculté des sciences et de génie.-
etdms.degree.disciplineMaîtrise en génie mécanique-
bul.date.reception2021-05-12-
dc.identifier.nothese37249-
Collection :Thèses et mémoires

Fichier(s) :
Description TailleFormat 
37249.pdf9.29 MBAdobe PDFMiniature
Télécharger
Tous les documents dans CorpusUL sont protégés par la Loi sur le droit d'auteur du Canada.