Détection d'anomalies basée sur les représentations latentes d'un autoencodeur variationnel

Élément Dublin CoreValeurLangue
dc.contributor.advisorDuchesne, Thierry-
dc.contributor.authorCaron, Stéphane-
dc.date.accessioned2021-05-24T07:07:00Z-
dc.date.available2021-05-24T07:07:00Z-
dc.date.issued2021-
dc.identifier.other37019-
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/20.500.11794/69185-
dc.description.abstractDans ce mémoire, nous proposons une méthodologie qui permet de détecter des anomalies parmi un ensemble de données complexes, plus particulièrement des images. Pour y arriver, nous utilisons un type spécifique de réseau de neurones, soit un autoencodeur variationnel (VAE). Cette approche non-supervisée d'apprentissage profond nous permet d'obtenir une représentation plus simple de nos données sur laquelle nous appliquerons une mesure de distance de Kullback-Leibler nous permettant de discriminer les anomalies des observations "normales". Pour déterminer si une image nous apparaît comme "anormale", notre approche se base sur une proportion d'observations à filtrer, ce qui est plus simple et intuitif à établir qu'un seuil sur la valeur même de la distance. En utilisant notre méthodologie sur des images réelles, nous avons démontré que nous pouvons obtenir des performances de détection d'anomalies supérieures en termes d'aire sous la courbe ROC, de précision et de rappel par rapport à d'autres approches non-supervisées. De plus, nous avons montré que la simplicité de l'approche par niveau de filtration permet d'adapter facilement la méthode à des jeux de données ayant différents niveaux de contamination d'anomalies.fr
dc.description.abstractIn this master's thesis, we propose a methodology that aims to detect anomalies among complex data, such as images. In order to do that, we use a specific type of neural network called the varitionnal autoencoder (VAE). This non-supervised deep learning approach allows us to obtain a simple representation of our data on which we then use the Kullback-Leibler distance to discriminate between anomalies and "normal" observations. To determine if an image should be considered "abnormal", our approach is based on a proportion of observations to be filtered, which is easier and more intuitive to establish than applying a threshold based on the value of a distance metric. By using our methodology on real complex images, we can obtain superior anomaly detection performances in terms of area under the ROC curve (AUC),precision and recall compared to other non-supervised methods. Moreover, we demonstrate that the simplicity of our filtration level allows us to easily adapt the method to datasets having different levels of anomaly contamination.en
dc.format.extent1 ressource en ligne (viii, 67 pages)-
dc.languagefre-
dc.titleDétection d'anomalies basée sur les représentations latentes d'un autoencodeur variationnel-
dc.typeCOAR1_1::Texte::Thèse::Mémoire de maîtrisefr
dc.date.updated20210601-
dc.subject.rvmApprentissage profondfr_CA
dc.subject.rvmRéseaux neuronaux (Informatique)fr_CA
dc.subject.rvmAnalyse d'images.fr_CA
dcterms.publisher.locationQuébec-
dc.identifier.bacTC-QQLA-37019-
bul.identifier.controlNumber1252621929-
etdms.degree.nameMaître ès sciences (M. Sc.)fr_CA
etdms.degree.grantorUniversité Lavalfr_CA
bul.identifier.uuid7ef63be9-6d0e-483b-adfc-7128cdda4b47-
bul.faculteFaculté des sciences et de génie.-
etdms.degree.disciplineMaîtrise en statistique-
bul.date.reception2021-05-05-
dc.identifier.nothese37019-
Collection :Thèses et mémoires

Fichier(s) :
Description TailleFormat 
37019.pdf12.69 MBAdobe PDFMiniature
Télécharger
Tous les documents dans CorpusUL sont protégés par la Loi sur le droit d'auteur du Canada.