Influence de Facebook sur les élections : cas des élections municipales en Tunisie

Auteur(s): Chouikh, Arbi
Direction de recherche: Mellouli, Sehl
Résumé: Depuis le début du printemps arabe en 2011, la plupart des tunisiens ont revendiqué pour un nouveau régime politique, avec des réformes et des changements politiques, sociaux et économiques fondamentaux. Plus spécifiquement, les tunisiens se sont révoltés pour le respect de la dignité et de la liberté individuelle et collective, ainsi que l'égalité sociale et l'équité entre les régions. En conséquence, durant la transition démocratique qui a suivi la révolution, une attention particulière a été portée au processus de "décentralisation", où les autorités locales sont en mesure de gérer leurs ressources et leurs affaires locales avec plus d'autonomie et d'indépendance. Le 6 mai 2018, les premières élections municipales post-révolution ont eu lieu en Tunisie. Ces élections ont été précédées par des campagnes électorales menées par les candidats pour siéger au sein des conseils municipaux. Selon la loi électorale relative aux élections municipales en Tunisie, la candidature est faite â travers des listes fermées 1 . Chaque liste candidate comprend un nombre de membres égal au nombre des sièges alloués pour chaque circonscription électorale (ladite municipalité). Plusieurs listes candidates ont utilisé les médias sociaux pour débattre de différents sujets liés principalement aux questions des régions et aux intentions de vote. La présente investigation vise à déterminer s'il y a une corrélation entre les activités des listes candidates sur les médias sociaux, en particulier sur Facebook, et les résultats finaux des élections. Nos résultats montrent qu'en général, il n'y a pas une corrélation entre les activités des candidats sur leurs pages Facebook et les résultats des élections municipales. Cependant, dans certains gouvernorats, on peut trouver une corrélation entre les listes candidates et les résultats des élections. Ainsi, en conclusion générale, cette recherche démontre la présence qu'une corrélation entre les activités des listes de candidats sur les réseaux sociaux et les résultats des élections municipales est possible mais sans être systématique.
Type de document: Mémoire de maîtrise
Date de publication: 2020
Date de la mise en libre accès: 24 mai 2021
Lien permanent: http://hdl.handle.net/20.500.11794/69179
Université décernant le diplôme: Université Laval
Collection :Thèses et mémoires

Fichier(s) :
Description TailleFormat 
36055.pdf4.68 MBAdobe PDFMiniature
Télécharger
Tous les documents dans CorpusUL sont protégés par la Loi sur le droit d'auteur du Canada.