La résolution des crises internationales : perspective universelle du comportement des États africains

Authors: Camara, Papa T. M.
Advisor: Duchesne, Érick
Abstract: La sous-représentation de l'Afrique dans les Relations internationales inspire une perplexité vis-à-vis des théories classiques de cette discipline. Certaines grandes théories de la science politique semblent être conçues par et pour des nations occidentales. Conséquemment, les principales explications des facteurs de conflits issues des grandes traditions théoriques sont inadéquates pour l'étude du continent africain. Un examen de la littérature académique sur les conflits confirme que celles en Afrique sont proportionnellement moins présentes dans les recherches. Cette distorsion de la recherche, à l'image de celle de la carte du monde, met le tiers monde à l'angle mort des relations internationales. L'analyse comparative de toutes les crises internationales du dernier siècle démontre que la puissance, les institutions et le comportement des États africains ne distinguent pas les acteurs des crises internationales du continent de ceux dans le reste du monde. L'analyse comparative contribue à renforcer l'idée de l'inefficacité des théories classiques dans le contexte des relations internationales africaines. Pour pallier cette limite, cette thèse montre que des théories de psychologie sociale nous aident à mieux comprendre la structure des relations internationales entre les acteurs étatiques, peu importe l'endroit du monde. L'analyse des crises internationales de 1918 à 2015 permet de constater que les théories de l'identité sociale et du comportement planifié contribuent efficacement à expliquer la résolution des crises internationales en Afrique et dans le reste du monde. La considération des États comme acteurs psychologiques impliqués dans des interactions sociales contribue également à donner une perspective universelle à l'explication de la résolution des crises par l'attitude, les normes et l'environnement des acteurs impliqués. Plus encore, la psychologie sociale contribue à la compréhension du rôle de l'anarchie, des structures sociales et de l'influence dans la politique internationale. Cette thèse démontre que la perspective considérant les états comme des acteurs psychologiques est cohérente avec l'explication de la résolution des crises internationales africaines et avec la catégorisation des comportements des États et d'autres groupes transnationaux sur la scène internationale.
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 2021
Open Access Date: 12 April 2021
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/68771
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
Description SizeFormat 
37047.pdf3.18 MBAdobe PDFThumbnail
View/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.