Prévalence des problèmes de communication chez des enfants négligés âgés de moins de trois ans

DC FieldValueLanguage
dc.contributor.authorSylvestre, Audette-
dc.coverage.spatialQuébec (Province)fr
dc.date.accessioned2021-01-13T16:01:33Z-
dc.date.available9999-12-31-
dc.date.issued2002-09-01-
dc.identifier.issn0008-4263fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/20.500.11794/67665-
dc.description.abstractObjectif : estimer la prévalence des problèmes de la communication chez des enfants âgés de moins de trois ans pris en charge pour négligence dans les Centres jeunesse du Québec. La prévalence est calculée pour la pragmatique, le langage réceptif et le langage expressif, selon l'âge et le sexe. Méthode : il s'agit d'une étude transversale. L'échantillon représentatif de 84 enfants a été constitué à partir des listes des enfants nouvellement inscrits aux Centres jeunesse participants. Résultats : 46,4 % des enfants présentent un problème dans au moins une dimension de la communication. La prévalence et la gravité des problèmes augmentent suivant l'âge des enfants. Les garçons sont significativement plus affectés que les filles. Conclusion : la négligence constitue une menace au développement de la communication. La mise en oeuvre de programmes de prévention et d'intervention pour les enfants négligés est largement justifiée par les données rapportées dans cette étude.fr
dc.description.abstractObjective: Estimate the prevalence of communication problems in children under three taken into care by Youth Centres in Quebec for negligence. Prevalence is calculated for the pragmatic aspect, receptive and expressive language, according to age and sex. Method: This is a cross-sectional study. A representative sample of 84 children was drawn consecutively from the lists of new children registered at the Youth Centres. Results: 46.4% of the children present a problem in at least one area of communication. The prevalence and seriousness of the problems increase significantly with age. Boys are significantly more affected than girls. Conclusion: Negligence constitutes a threat to the development of communication. According to the data reported in this study, there is substantial justification for early intervention, promotion and prevention programs with regard to communication problems among neglected children.fr
dc.languagefrefr
dc.publisherCanadian Public Health Associationfr
dc.titlePrévalence des problèmes de communication chez des enfants négligés âgés de moins de trois ansfr
dc.typeCOAR1_1::Texte::Périodique::Revue::Contribution à un journal::Article::Article de recherchefr
dcterms.bibliographicCitationRevue canadienne de santé publique, Vol. 93 (5), 349-352 (2002)fr
dc.identifier.doi10.1007/BF03404567fr
dc.identifier.pubmedPMC6980013fr
dc.subject.rvmEnfants négligés -- Développementfr
dc.subject.rvmTroubles de la communication chez l'enfantfr
dc.subject.rvmTout-petits -- Langagefr
dc.subject.rvmPremière enfancefr
dc.subject.rvmCentres jeunessefr
rioxxterms.versionVersion of Recordfr
rioxxterms.version_of_recordhttps://www.jstor.org/stable/41993978fr
bul.rights.periodeEmbargoInfinifr
Collection:Articles publiés dans des revues avec comité de lecture

All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.