L'affaire Séralini et la confiance dans l'ordre normatif dominant de la science

Auteur(s): Piron, FlorenceVarin, Thibaut
Résumé: D’où vient la confiance dans la science ? Comment est-elle nourrie et renforcée? Dans un contexte où, au prétexte de la crise des finances publiques, les politiques scientifiques nationales semblent privilégier la voie du financement de la science par des partenariats avec le secteur privé, notamment la grande industrie, la confiance dans la science reste un argument majeur pour justifier le maintien ou même le renforcement du soutien de l’État à la recherche scientifique. L’enjeu de la confiance dans la science apparaît ainsi fondamentalement politique et non pas seulement éthique : une science inspirant confiance aux citoyens/contribuables pourra justifier son financement par les fonds publics, par la richesse collective.
Type de document: Article de recherche
Date de publication: 4 juillet 2014
Date de la mise en libre accès: 4 juillet 2014
Version du document: VoR
Lien permanent: http://hdl.handle.net/20.500.11794/663
Ce document a été publié dans: Implications philosophiques, (2014)
http://www.implications-philosophiques.org/actualite/une/laffaire-seralini-12/
Implications philosophiques
Collection :Articles publiés dans des revues avec comité de lecture

Fichier(s) :
Description TailleFormat 
Piron-Varin.pdf920.83 kBAdobe PDFMiniature
Télécharger
Tous les documents dans CorpusUL sont protégés par la Loi sur le droit d'auteur du Canada.