Habermas et le monde arabe : les limites de la décontextualisation

Authors: Lavallée, Guillaume
Advisor: Parizeau, Marie-HélèneKash, Soheil
Abstract: Ce mémoire s'intéresse à l'universalité de la modernité occidentale et donc au rapport que cette modernité entretient avec son Autre, c'est-à-dire celui qui n'est pas moderne ou qui n'est pas perçu comme étant moderne. L'Autre prend ici la figure du monde arabomusulman que j'ai cherché à rencontrer chez lui, sur le sol de ses écrits, sur le terrain de sa langue. L'enjeu de cette lecture du rationalisme arabe est relativement simple, il s'agit d'identifier les bases d'une modernité arabe pour nourrir le sol de la philosophie politique contemporaine. Partant ainsi du cadre de l'éthique de la discussion développée par Jürgen Habermas, ce mémoire focalise sur la notion de " décontextualisation " comme passage de l'agir communicationnel - par lequel se reproduisent les valeurs d'une communauté donnée (pour nous) - à la discussion argumentée où ces valeurs sont mises à distance pour que puisse être recomposé un jugement moral universel (pour tous). Selon mon hypothèse, ce passage du " pour nous " au " pour tous " se complique dans le monde arabe en vertu de deux pôles identitaires : la religion, mais surtout la solidarité clanique.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2004
Open Access Date: 13 September 2020
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/62170
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
Description SizeFormat 
21935.pdf9.84 MBAdobe PDFThumbnail
View/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.