L'apport des stratégies dans l'apprentissage du solfège chez les étudiants en musique de niveau collégial

Auteur(s): Fournier, Guillaume
Direction de recherche: Durand, Claire; Moreno Sala, Maria Teresa; O'Neill, Susan A.
Résumé: Cette thèse s’inscrit dans la perspective de faciliter la mise en place de l’enseignement explicite dans les cours de solfège de niveau collégial. Bien que l’efficacité de cette approche pédagogique soit largement démontrée dans la littérature en éducation, les connaissances disponibles pour la mettre en oeuvre dans les cours de formation auditive demeurent très limitées. Les recherches précédentes ont laissé de nombreuses questions en suspens : 1) un seul cadre stratégique a été proposé aux enseignants, mais n’a jamais été validé empiriquement ; 2) nous ne connaissons pas quelles sont les principales approches stratégiques des étudiants ; 3) nous ne comprenons pas bien la contribution des expériences musicales dans la réussite en formation auditive ; 4) nous ne savons presque rien au sujet des relations qui existent entre les stratégies utilisées, les caractéristiques des étudiants et la réussite en solfège. Pour répondre à ces quatre problèmes, nous avons mené un projet de recherche auprès de 285 étudiants en musique de niveau collégial s’étant inscrits dans un cours de formation auditive jazz ou classique. Durant deux semestres, tous les participants ont été invités à remplir trois questionnaires visant à documenter leurs expériences musicales ainsi que leur utilisation de stratégies d’apprentissage en solfège. Leurs réponses ont ensuite été analysées à la lumière des renseignements apparaissant dans leur dossier scolaire (habiletés scolaires générales, tests d’admission en musique). Quarante-et-un participants ont également pris part à une rencontre individuelle supplémentaire comprenant un test de lecture à vue chantée, une tâche de classification de stratégies (Q Method) ainsi qu’une courte entrevue. Ces données ont ensuite été analysées pour caractériser les approches stratégiques des étudiants. Afin de valider le cadre stratégique proposé aux enseignants, nous avons réalisé des analyses factorielles à partir des deux questionnaires relatifs aux stratégies. Elles ont révélé l’existence de onze regroupements de stratégies et nous ont conduit à proposer un nouveau cadre pédagogique comprenant les catégories suivantes : mécanismes de lecture (décodage des hauteurs, modèles schématiques, analyse musicale, aides extérieures) ; lecture à vue chantée (préparation, performance) ; répétitions individuelles (gestion des répétitions, techniques de répétition, intériorisation) ; soutien à l’apprentissage (métacognition, socio-affectivité). Afin de caractériser les approches stratégiques des étudiants, nous avons ensuite réalisé des analyses factorielles à partir des classements de stratégies réalisés par les étudiants (Q Method). Elles ont révélé l’existence de trois approches stratégiques distinctes reposant sur trois conceptions complémentaires des finalités du solfège : acquérir des habiletés techniques, comprendre la musique, et développer une oreille musicale. Aucune de ces approches n’est liée à la performance en solfège, mais elles entretiennent néanmoins des liens significatifs avec les habiletés scolaires, les connaissances théoriques et l’expertise musicale. Ces résultats suggèrent que l’adoption de ces différentes approches pourraient évoluer avec l’entraînement musical. Afin de mieux comprendre la contribution des expériences musicales dans la réussite en formation auditive, nous avons aussi réalisé des régressions multiples avec introduction séquentielles des prédicteurs. Elles ont montré que les expériences musicales influençaient la réussite en formation auditive principalement par l’intermédiaire d’habiletés musicales acquises en analyse musicale, en lecture musicale ainsi qu’en représentation des hauteurs sonores. Les résultats suggèrent que ces habiletés se développeraient à travers les expériences musicales formelles, notamment les leçons individuelles d’instruments faisant usage de la lecture musicale ainsi que par l’intermédiaire des expériences musicales collectives. La plupart des différences observées entre les instrumentistes sont attribuables au niveau d’expertise musicale ainsi qu’à la connaissance de la notation musicale. Afin d’étudier les relations qui existent entre les stratégies utilisées, les caractéristiques des étudiants et la réussite en solfège, nous avons enfin réalisé des analyses bivariées ainsi que des analyses multivariées. Les analyses bivariées ont montré que l’utilisation des stratégies était liée à plusieurs caractéristiques individuelles : genre, habiletés scolaires, oreille absolue, expériences musicales informelles, expériences musicales collectives, connaissances en théorie musicale, connaissance de la notation musicale et instrument principal. Les analyses multivariées ont révélé que les stratégies contribuaient faiblement mais significativement à la réussite en solfège. Les stratégies de lecture à vue chantée relatives à la situation de performance étaient directement liées à la réussite en solfège, tandis que les stratégies métacognitives et les stratégies d’analyse jouaient un rôle de médiation dans la relation entre certains prédicteurs de la réussite et les résultats obtenus en solfège.
Type de document: Thèse de doctorat
Date de publication: 2020
Date de la mise en libre accès: 29 avril 2020
Lien permanent: http://hdl.handle.net/20.500.11794/39089
Université décernant le diplôme: Université Laval
Collection :Thèses et mémoires

Fichier(s) :
Description TailleFormat 
35657.pdf2.86 MBAdobe PDFMiniature
Télécharger
Tous les documents dans CorpusUL sont protégés par la Loi sur le droit d'auteur du Canada.