Naturalisme dualiste ou transcendantal : Chalmers a-t-il réfuté McGinn ?

Authors: Marceau, Jean-Philippe
Advisor: Bilodeau, Renée
Abstract: Disons que je me cogne l’orteil à l’instant. Selon le physicalisme, il est possible d’expliquer l’ensemble de ce qui se produit alors de façon purement physique. Ultimement, il s’agit de certaines interactions entre les particules de mon orteil et de celles du mur, qui mènent à des interactions dans mon système nerveux, qui mènent à d’autres interactions dans mon appareil vocal, de façon à ce qu’on entende « Aïe! ». Je crois qu’il manque quelque chose d’important à cette histoire, en l’occurrence l’effet que cela fait de se cogner l’orteil : ma douleur phénoménale à l’orteil. Plus généralement, l’ontologie de la physique n’est pas suffisante pour rendre compte de la conscience phénoménale. La question est de savoir par quoi la remplacer. Dans ce mémoire, j’explore la possibilité d’une ontologie qui ne serait pas physicaliste, mais qui serait quand même naturaliste, c’est-à-dire qu’elle reposerait quand même sur les sciences naturelles. Après tout, la science n’a pas à se limiter à l’ontologie de la physique actuelle. Pour mener à bien cette exploration, je comparerai les deux possibilités qui me semblent les plus plausibles, c’est-à-dire le naturalisme transcendantal de Colin McGinn et le dualisme naturaliste de David Chalmers. McGinn affirme qu’il existe une réponse naturaliste au problème corps-esprit, mais qu’elle n’est pas cognitivement accessible à l’humain, de la même façon que la solution au problème de la gravité n’est pas accessible à l’écureuil par exemple. Chalmers croit au contraire qu’il est bien possible de répondre au problème, à condition d’introduire la conscience phénoménale dans notre ontologie comme une nouvelle entité, comme Newton l’avait fait avec la gravité. J’expliquerai qu’un compromis est en réalité possible entre McGinn et Chalmers. La position de Chalmers est menacée par des paradoxes et des problèmes qui ne seront ultimement réglés qu’en concédant beaucoup de terrain à McGinn.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2020
Open Access Date: 15 February 2020
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/38127
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
Description SizeFormat 
35815.pdf703 kBAdobe PDFThumbnail
View/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.