Adaptation des infrastructures de transport du MTQ au Nunavik : bilan de la performance et validation de la méthode de conception thermique

DC FieldValueLanguage
dc.contributor.advisorAllard, Michel-
dc.contributor.advisorDoré, Guy-
dc.contributor.authorBaron Hernandez, Maria Fernanda-
dc.coverage.spatialQuébec (Province)fr_CA
dc.date.accessioned2020-02-14T00:03:47Z-
dc.date.available2020-02-14T00:03:47Z-
dc.date.issued2020-
dc.identifier.other35972-
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/20.500.11794/38123-
dc.description.abstractDepuis plusieurs années, les changements climatiques ont une grande influence sur la dégradation du pergélisol, laquelle impacte directement la stabilité des infrastructures. Le Nunavik est la partie nord de la province de Québec où il n'y a pas de routes ou de voies ferrées reliant les villages. Le transport aérien et maritime est donc essentiel pour assurer la communication entre les villages et le reste de la province. La construction de remblais de transport affecte inévitablement le régime thermique du sol et peut entraîner une dégradation thermique du pergélisol sous-jacent, ce qui entraîne une perte importante des capacités structurelles et fonctionnelles de l'infrastructure. Pour réduire les impacts du dégel du pergélisol sur les infrastructures de transport, plusieurs techniques de protection ont été développées. Ces différentes techniques sont basées sur la réduction de l’apport de chaleur sous l’infrastructure et sur l’augmentation de l’extraction de chaleur du remblai. Ce document présente l’’analyse des résultats d'un suivi à long terme de trois sites adaptés en utilisant des données climatologiques et des données sur la température du sol présentées graphiquement avec des analyses détaillées et la validation de la stabilité thermique avec des abaques de conception. À Tasiujaq les trois méthodes de mitigation qui ont été installées dans la pente du remblai de la piste d’atterrissage sont le remblai à pente douce, le remblai à convection d'air et le drain thermique, et les résultats de l’analyse démontrent comment la pente douce a la meilleure performance, dans les conditions de climat à Tasiujaq. À la piste d'atterrissage de Puvirnituq, le projet étudie un remblai à convection d'air, et conclue que la hauteur actuelle du remblai permet de garantir la stabilité thermique en laissant une marge de sécurité pour les futurs changements climatiques. Sur la route menant à l’aéroport de Salluit, la méthode de mitigation du pergélisol à l'étude est un drain thermique selon les analyses effectuées, la stabilisation thermique n'était pas nécessaire, mais elle a été bénéfique en offrant une grande marge de sécurité à cette importante infrastructure.fr
dc.description.abstractFor several years now, climate change has had a major influence on the degradation of permafrost, which has a direct impact on infrastructure stability. Nunavik is the northern part of the province of Quebec where there are no roads or railways connecting the villages. Air and marine transportation are therefore essential to ensure communication between the villages and the rest of the province. The construction of transportation embankments inevitably affects the thermal regime of the ground and can lead to thermal degradation of the underlying permafrost, resulting in a significant loss of structural and functional capacity of the infrastructure. To reduce the impacts of permafrost thawing on transportation infrastructure, several protection techniques have been developed. These different techniques are based on reducing the heat input under the infrastructure and increasing the heat extraction from the embankment. The analysis of the results of a long-term monitoring of three test sites is presented in this document. In Tasiujaq, the three mitigation methods that have been installed in the slope of the airstrip embankment are a gentle slope embankment, an air convection embankment and a heat drain, and the results of the analysis demonstrate how the gentle slope performs best under Tasiujaq's climate conditions. At the Puvirnituq airstrip, the project is studying an air convection embankment, finding that the current height of the embankment provides thermal stability by leaving a one-metre safety margin for future climate change. On the road to the Salluit airport, the permafrost mitigation method under study is a heat drain, which, according to the analyses performed, was not necessary in terms of heat balance, but was beneficial in generating a large safety margin for this important infrastructure.en
dc.format.extent1 ressource en ligne (xv, 112 pages)-
dc.languagefre-
dc.subject.classificationTA 7.5 UL 2020-
dc.titleAdaptation des infrastructures de transport du MTQ au Nunavik : bilan de la performance et validation de la méthode de conception thermiquefr_CA
dc.typeCOAR1_1::Texte::Thèse::Mémoire de maîtrisefr
dc.date.updated2020-02-14T00:03:46Z-
dc.subject.rvmQuébec (Province). Ministère des transports.fr_CA
dc.subject.rvmInfrastructures de transport -- Québec (Province) -- Nunavikfr_CA
dc.subject.rvmPergélisols -- Québec (Province) -- Nunavikfr_CA
dc.subject.rvmDégel -- Québec (Province) -- Nunavikfr_CA
dc.subject.rvmSols -- Température -- Québec (Province) -- Nunavikfr_CA
dcterms.publisher.locationQuébec-
dc.identifier.bacTC-QQLA-35972-
bul.identifier.controlNumbera2998985-
bul.identifier.lot20200129-
etdms.degree.nameMémoire. Génie civilfr_CA
etdms.degree.grantorUniversité Lavalfr_CA
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
Description SizeFormat 
35972.pdf12.3 MBAdobe PDFThumbnail
View/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.