Modélisation de la consolidation au dégel à grandes déformations

DC FieldValueLanguage
dc.contributor.advisorKonrad, Jean-Marie-
dc.contributor.authorDumais, Simon-
dc.date.accessioned2019-12-13T00:03:40Z-
dc.date.available2019-12-13T00:03:40Z-
dc.date.issued2019-
dc.identifier.other35631-
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/20.500.11794/37552-
dc.description.abstractCette thèse présente le développement d’une méthode d’ingénierie pour la modélisation de la consolidation au dégel non linéaire à grandes déformations. Les travaux qui y sont présentés s’inscrivent à la suite des théories et de modèles de consolidation existants. Les bases de la théorie de consolidation au dégel à une dimension sont donc reprises. En premier lieu, un modèle numérique de consolidation au dégel non linéaire à grandes déformations est formulé en combinant la théorie de consolidation à grandes déformations de Gibson et des équations de transferts de chaleur. Ces deux composantes sont couplées au sein d’un domaine de modélisation défini en coordonnées lagrangiennes qui s’adaptent aux déformations de sol. Il en résulte donc l’introduction d’une seconde frontière mobile à la surface pour la modélisation de la consolidation au dégel en plus de la frontière mobile au front de dégel. Le modèle utilise des relations non linéaires σʹ<sub>v</sub> – e – k<sub>v</sub> pour définir les propriétés des sols dégelés. Une étude de cas du pipeline expérimentale d’Inuvik est réalisée avec le modèle numérique. Cette étude de cas permet de démontrer l’utilisation du modèle pour un problème pratique et de valider le modèle. Les résultats obtenus sont comparés aux résultats de la théorie de consolidation au dégel linéaire à petites déformations et aux mesures de terrain. Le modèle non linéaire à grandes déformations offre une augmentation importante de la précision lors du calcul des tassements de fonte, du taux de tassement et des pressions interstitielles excédentaires. En second lieu, un modèle conceptuel pour la consolidation au dégel des sols dégelés à grains fins est proposé. Ce modèle permet de définir les caractéristiques des relations σʹ<sub>v</sub> – e – k<sub>v</sub> utilisées comme intrants au modèle numérique de consolidation au dégel. Le concept de la contrainte résiduelle y est généralisé aux sols riches en glace en spécifiant qu’il s’agit de la contrainte effective au sein des éléments de sol plutôt que de la contrainte effective globale du sol. Ensuite, des relations empiriques sont formulées pour déterminer les caractéristiques des relations σʹ<sub>v</sub> – e – k<sub>v</sub> à partir de l’indice des vides initial du sol dégelé et de propriétés d’indice du sol.fr
dc.description.abstractThis thesis presents the development of an engineering method for the modelling of large strain nonlinear thaw consolidation. The work presented herein follows existing thaw consolidation theories and models. The foundations of one-dimensional thaw consolidation theory are therefore used. First, a numerical model for large strain nonlinear thaw consolidation is formulated by combining the Gibson large strain consolidation theory to heat transfer equations. The two components are coupled in a modelling domain formulated in Lagrangian coordinates that adapts to the soil deformation. This results in the introduction of a second moving boundary at the soil surface to model thaw consolidation in addition to the moving boundary at the thaw front. The model uses nonlinear σʹ<sub>v</sub> – e – k<sub>v</sub> relationships to define the properties of thawed soils. A case study of the Inuvik experimental pipeline with the numerical model is presented. The case study demonstrates the use of the model for a practical problem and it is used to validate the model. The modelling results are compared to the results obtained with the small strain linear thaw consolidation theory and with the field data. The results obtained with the large strain nonlinear model for thaw settlement, the rate of thaw settlement and the excess pore pressures compare favourably with the field data. Second, a conceptual model for thaw consolidation of thawed fine-grained soils is proposed. The model is used to define the characteristics of the nonlinear σʹ<sub>v</sub> – e – k<sub>v</sub> relationships used as input for the numerical modelling of thaw consolidation. The concept of the residual stress is generalized to ice rich soils by specifying that it is the effective stress within the soil element rather than the effective stress of the bulk soil. Then, empirical relationships are formulated to determine the characteristics of the σʹ<sub>v</sub> – e – k<sub>v</sub> relationships as a function of the initial thawed void ratio and soil index properties.en
dc.format.extent1 ressource en ligne (xvii , 200 pages)-
dc.languagefre-
dc.subject.classificationTA 7.5 UL 2019-
dc.titleModélisation de la consolidation au dégel à grandes déformationsfr_CA
dc.typeCOAR1_1::Texte::Thèse::Thèse de doctoratfr
dc.date.updated2019-12-13T00:03:40Z-
dc.subject.rvmSols gelésfr_CA
dc.subject.rvmDégelfr_CA
dc.subject.rvmPergélisolsfr_CA
dc.subject.rvmModèles mathématiquesfr_CA
dc.subject.rvmDéformations (Mécanique)fr_CA
dcterms.publisher.locationQuébec-
dc.identifier.bacTC-QQLA-35631-
bul.identifier.controlNumbera2988121-
bul.identifier.lot20191127-
etdms.degree.nameThèse. Génie civilfr_CA
etdms.degree.grantorUniversité Lavalfr_CA
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
Description SizeFormat 
35631.pdf7.96 MBAdobe PDFThumbnail
View/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.