Lien entre la consommation maternelle de cannabis et l'usage de cette substance chez les adolescents inuits du Nunavik

Auteur(s): Simard, Alexandra
Direction de recherche: Bélanger, Richard E.Muckle, Gina
Résumé: Objectif: La prévalence de la consommation de cannabis chez les Inuits du Nunavik est l’une des plus élevées au monde, particulièrement chez les adolescents, et les facteurs permettant d’expliquer ce phénomène demeurent mal connus. Selon Bronfenbrenner (1979), la famille est l’unité la plus proximale de l’adolescent et est susceptible d’influencer particulièrement ses comportements. L’objectif de cette étude est d’examiner de manière longitudinale l’association entre la consommation de cannabis de mères inuites et de leurs adolescents. Hypothèses : Une fréquence de consommation plus élevée chez les mères sera associée 1- à une initiation plus rapide au cannabis et 2- à une consommation plus fréquente chez leurs adolescents. Méthode : Les données utilisées proviennent de l’étude de cohorte prospective Nunavik Child Development Study (NCDS). Ce mémoire utilise les données de deux périodes de collecte, l’une survenue entre 2005 et 2010 (T1 : temps 1, jeunes 8-15 ans), et l’autre entre 2012 et 2016 (T2 : temps 2, jeunes 16-22 ans). Des entrevues structurées ont permis d’évaluer la consommation de cannabis des participants et d’autres variables concomitantes chez la mère à T1 et chez son adolescent à T2. L’échantillon analysé compte 184 dyades mère-adolescent. Des analyses de régression ordinale et de Cox ont été réalisées pour vérifier les hypothèses. Résultats : Aucune association significative n’a été identifiée entre la fréquence de consommation des mères et l’âge d’initiation au cannabis, de même que la fréquence de consommation de cannabis de leurs adolescents. Par ailleurs, un statut socioéconomique élevé et la fréquentation scolaire sont associés à un moindre risque de consommer fréquemment du cannabis chez les adolescents. Conclusion : L’association attendue entre la consommation maternelle et l’usage de cannabis de jeunes Inuits n’a pas été retrouvée. La recherche de prédicteurs à l’usage de substances reste d’actualité afin de minimiser le cumul de vulnérabilités que vivent les populations autochtones.
Type de document: Thèse de doctorat
Date de publication: 2018
Date de la mise en libre accès: 6 décembre 2019
Lien permanent: http://hdl.handle.net/20.500.11794/37503
Université décernant le diplôme: Université Laval
Collection :Thèses et mémoires

Fichier(s) :
Description TailleFormat 
34702.pdf639.15 kBAdobe PDFMiniature
Télécharger
Tous les documents dans CorpusUL sont protégés par la Loi sur le droit d'auteur du Canada.