Vers une caractérisation du parc immobilier des écoles primaires publiques du Québec : Une exploration de la combinaison des méthodes d'analyse de la typomorphologie et de la syntaxe spatiale

DC FieldValueLanguage
dc.contributor.advisorDesprés, Carole-
dc.contributor.advisorDufaux, François-
dc.contributor.authorTremblay-Lemieux, Sandrine-
dc.coverage.spatialQuébec (Province)fr_CA
dc.date.accessioned2019-12-03T00:02:52Z-
dc.date.available2019-12-03T00:02:52Z-
dc.date.issued2019-
dc.identifier.other35447-
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/20.500.11794/37477-
dc.description.abstract354471\u La majorité des écoles primaires au Québec ont plus de 50 ans, construites pour la majorité entre les années1948 et 1966. Malgré cette apparente unité dans le temps de production, les écoles présentent une variété de modèles; les agrandissements et transformations ont été motivés par de nombreux facteurs sociaux et politiques. L’origine de l’évolution du cadre bâti des écoles au Québec est peu documentée et rarement étudiée; cela découle, entre autres, de la décentralisation administrative qui favorise une gestion locale de l’éducation. Les caractéristiques architecturales des bâtiments scolaires, et leur influence sur leur utilisation n’ont pas été soumises à une analyse globale. Dans ce contexte, ce mémoire s’inscrit comme la première étape vers un portrait provincial des enjeux architecturaux qui touchent les écoles primaires du Québec. Le fait d’identifier des attributs communs à plusieurs écoles primaires permet un certain niveau de généralisation des connaissances afin de définir un type représentatif. Les théories et méthodes issues de la typomorphologie servent de cadre pour l’analyse d’un échantillon aléatoire de 100 plans d’écoles primaires. Le classement selon les caractéristiques du système distributif a permis l’identification de deux types d’écoles; à distribution linéaire ou en boucle. Dans un deuxième temps, l’analyse de la syntaxe spatiale des plans de cinq écoles typiques de l’échantillon a permis d’explorer le potentiel de cette méthode pour lier forme et configuration d’un bâtiment avec ses fonctions scolaires, soit son programme architectural. Dans le contexte québécois où un chantier national de rénovation des bâtiments scolaires est en cours, il est important de bien informer les décideurs et les architectes sur la nature de ce parc immobilier afin de mieux orienter les décisions d’intervention. Le croisement des approches typomorphologique et syntaxique dans ce mémoire a permis de mieux comprendre l’inertie de la forme bâtie, mais aussi le potentiel de transformation de cette dernière pour accommoder les changements pédagogiques et sociaux. Ce mémoire permet d’ouvrir la voie au développement d’une stratégie d’analyse spatiale combinée.fr_CA
dc.format.extent1 ressource en ligne (x, 145 pages)-
dc.languagefre-
dc.subject.classificationNA 9040.5 2019-
dc.titleVers une caractérisation du parc immobilier des écoles primaires publiques du Québec : Une exploration de la combinaison des méthodes d'analyse de la typomorphologie et de la syntaxe spatialefr_CA
dc.typeCOAR1_1::Texte::Thèse::Mémoire de maîtrisefr
dc.date.updated2019-12-03T00:02:52Z-
dc.subject.rvmConstructions scolaires (Primaire) -- Québec (Province)fr_CA
dc.subject.rvmÉcoles publiques -- Québec (Province)fr_CA
dc.subject.rvmEspace (Architecture)fr_CA
dc.subject.rvmConstructions scolaires (Primaire) -- Réfection -- Québec (Province)fr_CA
dcterms.publisher.locationQuébec-
dc.identifier.bacTC-QQLA-35447-
bul.identifier.controlNumbera2986947-
bul.identifier.lot20191113-
etdms.degree.nameMémoire. Architecture et urbanismefr_CA
etdms.degree.grantorUniversité Lavalfr_CA
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
Description SizeFormat 
35447.pdf39.24 MBAdobe PDFThumbnail
View/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.