Le processus de "warming up"

Authors: Daignault, Lucie
Abstract: L'objet de cette thèse est de rendre compte du déroulement du processus de "warming up". Le processus de "warming up" est un processus de changement psycho-social qui amène les étudiants de l’enseignement collégial professionnel à rehausser leurs aspirations scolaires et professionnelles en se réorientant vers des études universitaires. Une enquête menée à l'automne 1987 auprès de vingt-quatre personnes impliquées dans ce processus, nous a permis de comprendre, en partie, en quoi consiste ce phénomène qui semble prendre de plus en plus d'ampleur. Comme notre propos consistait à analyser un processus par lequel des étudiants, d'abord orientés dans la filière professionnelle, reviennent sur leur décision initiale et décident de poursuivre leurs études au niveau universitaire, notre objet de recherche supposait le choix d’une approche qui prenne en compte la liberté d'action de l’acteur social. Nous avons choisi de recourir à la perspective d'analyse de Gambetta et à certains postulats de base en sociologie de l’éducation. Gambetta a développé un modèle d'analyse qui tient compte de différentes variables qui relèvent aussi bien des théories déterministes que des théories interactionnistes. Les variables structurelles telles que l'origine sociale, les résultats scolaires, le sexe et les contraintes liées à l'organisation scolaire ont toutes été considérées puisqu’elles expliquent en grande partie le fait que les étudiants interviewés aient d’abord opté pour une formation professionnelle collégiale. Cependant, si la structure scolaire québécoise était à ce point contraignante, l’étudiant, une fois orienté dans une filière n'aurait pas la possibilité de changer de voie. Ce pourquoi les variables qui se rapportent à un acteur social intentionnel ont été retenues pour expliquer la réorientation des étudiants composant notre échantillon. Le processus de "warming up” résulte ainsi de ce qu'une personne peut faire (les possibles institutionnels), de ce qu’une personne veut faire (les intentions) et de l'interaction entre ces facteurs. Nous avons aussi mis à jour que le changement d’orientation est rendu possible que dans un système réunissant les conditions qui permettent le développement et la réalisation de nouvelles aspirations à un coût raisonnable pour l'étudiant. La structure polyvalente du cégep, contrairement à des institutions cloisonnées où les choix sont irréversibles, rend possible ces changements de même que l’ouverture récente, à un degré variable, des universités aux détenteurs de diplômes d'études collégiales professionnelles.
Reproduction Note: Québec Université Laval, Bibliothèque 2019
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 1990
Open Access Date: 27 November 2019
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/37383
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
Description SizeFormat 
09645.pdf8.97 MBAdobe PDFThumbnail
View/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.