Étude du phénomène de tolérance à l'ampicilline chez Haemophilus influenzae à l'aide du modèle expérimental de méningite chez des bébés-rats

DC FieldValueLanguage
dc.contributor.advisorBergeron, Michel G.-
dc.contributor.authorTremblay, Nathalie P.-
dc.date.accessioned2019-11-19T00:02:53Z-
dc.date.available2019-11-19T00:02:53Z-
dc.date.issued1987-
dc.identifier.other7957-
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/20.500.11794/37273-
dc.description.abstractDepuis l’identification in vitro du phénomène de tolérance à l’ampicilline chez Haemophilus influenzae (Hi), l’évaluation in vivo de souches Hi tolérantes s’avérait indispensable afin de vérifier leur implication thérapeutique. Cette étude comporte trois sections : 1) étude in vitro de souches d’Hi de type b sensible, résistante et tolérante. Des courbes de croissance et de létalité pour chacune des souches ont été faites. 2) utilisation du modèle expérimental de méningite à Bib chez des bébés-rats avec une durée d’infection de 24 hrs et 3) utilisation de ce même modèle avec une durée d’infection de 8 hrs. Le modèle de méningite à Hib chez les bébés-rats infectés depuis 24 hrs nous a permis de démontrer, in vivo, qu’une souche d’Hib tolérante survit plus longtemps qu’une souche sensible et ce, dans le sang et le LCR. De fait, la persistance de la souche tolérante est intermédiaire entre celle de la souche sensible et celle de la souche résistante. Même si la concentration d’antibiotique dans les deux compartiments (sang et LCR) était suffisante pour être bactéricide contre les souches non-tolérantes, l’ampicilline s’est avéré bactériostatique contre la souche tolérante. Le modèle de méningite d’une durée de 8 hrs donne sensiblement les mêmes résultats. L’implication thérapeutique du phénomène de tolérance à l’ampicilline chez Hib reste à déterminer chez l’humain. L’investigation présente devrait inciter les cliniciens à réévaluer leur traitement des méningites à Hib tolérant. Les céphalosporines de 3ième génération sont déjà utilisées comme premier choix dans le traitement des méningites à Haemophilus influenzae. Cependant les souches Hib peuvent être également tolérantes à ces nouveaux antibiotiques. D’autres études seraient donc nécessaires pour évaluer l’efficacité de ces céphalosporines contre des souches d’Hib tolérantes.fr_CA
dc.format.extentxiii, 126 f.-
dc.languagefre-
dc.titleÉtude du phénomène de tolérance à l'ampicilline chez Haemophilus influenzae à l'aide du modèle expérimental de méningite chez des bébés-ratsfr_CA
dc.typeCOAR1_1::Texte::Thèse::Mémoire de maîtrisefr
dc.date.updated2019-11-19T00:02:53Z-
dc.subject.rvmHæmophilus influenzæfr_CA
dc.subject.rvmAmpicillinefr_CA
dc.subject.rvmVaccins antigrippauxfr_CA
dc.identifier.bacTC-QQLA-7957-
dc.description.numerisationQuébec Université Laval, Bibliothèque 2019fr_CA
bul.identifier.controlNumber01-1366106-
bul.identifier.lotr20191118-
etdms.degree.nameMémoire. Médecinefr_CA
etdms.degree.nameMémoire. Microbiologie-immunologiefr_CA
etdms.degree.grantorUniversité Lavalfr_CA
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
Description SizeFormat 
07957.pdf8.15 MBAdobe PDFThumbnail
View/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.