Effets d'une intervention basée sur la pleine conscience sur l'inflammation périphérique de personnes âgées avec un trouble cognitif léger

Auteur(s): Morin-Alain, Valérie
Direction de recherche: Goulet, SoniaHudon, Carol
Résumé: La maladie d’Alzheimer (MA) est une pathologie neurodégénérative invalidante à laquelle est associé un lourd fardeau économique et social. Pour l’instant, les traitements pharmacologiques disponibles ne sont pas en mesure d’arrêter définitivement ou d’altérer la progression de cette maladie. La prévention est une alternative intéressante puisque la MA évolue sur plusieurs années et serait attribuable à des facteurs de risque modifiables (ex : détresse psychologique, hypertension, tabagisme, inflammation périphérique, etc.) dans le tiers des cas. Parmi ces facteurs, l’inflammation périphérique est d’une importance cruciale puisqu’elle fait partie intégrante de la cascade pathophysiologique de la MA et se manifeste en conjonction avec d’autres facteurs de risque tels la dépression, l’anxiété, l’obésité et le tabagisme. De plus, des anomalies au plan inflammatoire sont détectables dès la phase prodromique de la MA, soit le trouble cognitif léger (TCL). Puisque les interventions basées sur la pleine conscience (IBPC) exerceraient un effet régulateur sur le profil inflammatoire périphérique chez diverses populations cliniques, elles semblent prometteuses pour des individus atteints d’un TCL. Ce mémoire doctoral avait comme objectif principal d’évaluer les effets d’une IBPC sur le profil inflammatoire périphérique de personnes âgées atteintes d’un TCL comparativement à une intervention contrôle basée sur la psychoéducation (IBPE). Le projet avait aussi comme but secondaire d’investiguer les mécanismes d’action de l’IBPC en étudiant la relation entre les paramètres inflammatoires et la symptomatologie dépressive. Les résultats suggèrent des altérations du profil inflammatoire potentiellement bénéfiques à la suite de l’IBPC, alors qu’aucune tendance ne fut identifiée pour l’IBPE. Concernant le second objectif, aucune association n’a été identifiée entre la symptomatologie dépressive et l’inflammation périphérique. L’IBPC aurait donc possiblement des effets physiologiques sur un des facteurs de risque central à la MA, l’inflammation périphérique. Cette forme d’intervention aurait avantage à être investiguée plus en profondeur dans un contexte de prévention de la MA.
Type de document: Thèse de doctorat
Date de publication: 2019
Date de la mise en libre accès: 29 octobre 2019
Lien permanent: http://hdl.handle.net/20.500.11794/37113
Université décernant le diplôme: Université Laval
Collection :Thèses et mémoires

Fichier(s) :
Description TailleFormat 
35587.pdf1.01 MBAdobe PDFMiniature
Télécharger
Tous les documents dans CorpusUL sont protégés par la Loi sur le droit d'auteur du Canada.