Risque de longévité pour les régimes de retraite canadiens à prestations déterminées

DC FieldValueLanguage
dc.contributor.advisorAdam, Louis-
dc.contributor.authorVanasse, Étienne-
dc.coverage.spatialCanadafr_CA
dc.coverage.spatialQuébec (Province)fr_CA
dc.date.accessioned2019-10-22T23:02:39Z-
dc.date.available2019-10-22T23:02:39Z-
dc.date.issued2019-
dc.identifier.other35503-
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/20.500.11794/37035-
dc.description.abstractCe mémoire étudie le risque de longévité pour un régime de retraite à prestations déterminées dans un contexte québécois et canadien. On le définit comme le risque que les retraités vivent significativement plus longtemps que prévu, occasionnant des pertes pour le régime. Afin de le quantifier, on a recours à des données du Régime de pensions du Canada (RPC), du Régime de rentes du Québec (RRQ) et de la Base de données sur la longévité canadienne (BDLC) permettant l’utilisation de différentes variables explicatives (âge, année, cohorte, revenu et région). Une projection stochastique de la mortalité sur plusieurs sous-populations est effectuée selon un cadre général inspiré de Hunt et Blake (2014) et une approche de modèle relatif de Villegas et Haberman (2014). Selon les modèles identifiés et retenus dans ce mémoire, une évolution défavorable de la mortalité pour un régime de retraite, à un niveau de confiance de 95 %, pourrait occasionner une hausse d’environ 5% du coût des rentes pour les femmes et de 10 à 15 % du coût des rentes pour les hommes. Ces hausses de coût se comparent, pour une hypothèse de rendement de 4 % (i = 4,0 %), à une diminution de 0,4 % (i = 3,6 %) de cette hypothèse pour les femmes et de 1,0 % (i = 3,0 %) pour les hommes. Également, les résultats de la modélisation tendent à démontrer l’ordre suivant quant à l’importance relative des variables étudiées afin d’expliquer le niveau de la mortalité des femmes et des hommes : 1) l’âge 2) l’année 3) le revenu (proxy socio-économique) 4) la région (RPC vs RRQ). Il n’a pas été possible de déterminer qu’une variable de cohorte était nécessaire pour améliorer la modélisation de la mortalité des retraités canadiens.fr_CA
dc.format.extent1 ressource en ligne (xiv, 192 pages)-
dc.languagefre-
dc.subject.classificationQA 3.5 UL 2019-
dc.titleRisque de longévité pour les régimes de retraite canadiens à prestations déterminéesfr_CA
dc.typeCOAR1_1::Texte::Thèse::Mémoire de maîtrisefr
dc.date.updated2019-10-22T23:02:39Z-
dc.subject.rvmRégimes de retraite -- Gestion du risque -- Modèles économétriquesfr_CA
dc.subject.rvmRégimes de retraite à prestations déterminéesfr_CA
dc.subject.rvmLongévité -- Aspect économiquefr_CA
dc.subject.rvmMortalité -- Statistiquesfr_CA
dc.subject.rvmModèles VAR (Macroéconomie)fr_CA
dc.subject.rvmVieillissement -- Aspect économique -- Canadafr_CA
dc.subject.rvmVieillissement -- Aspect économique -- Québec (Province)fr_CA
dcterms.publisher.locationQuébec-
dc.identifier.bacTC-QQLA-35503-
bul.identifier.controlNumbera2982992-
bul.identifier.lot20191003-
etdms.degree.nameMémoire. Actuariatfr_CA
etdms.degree.nameMémoire. Mathématiquesfr_CA
etdms.degree.grantorUniversité Lavalfr_CA
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
Description SizeFormat 
35503.pdf5.9 MBAdobe PDFThumbnail
View/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.