L'autorégulation dans les demandes d'aide d'étudiants universitaires de premier cycle dans un cours en ligne

DC FieldValueLanguage
dc.contributor.advisorMottet, Martine-
dc.contributor.authorFatoux, Caroline-
dc.date.accessioned2019-08-02T23:01:58Z-
dc.date.available2019-08-02T23:01:58Z-
dc.date.issued2019-
dc.identifier.other35283-
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/20.500.11794/35741-
dc.description.abstractLa présente recherche porte sur les demandes d’aide formulées par des étudiants universitaires de premier cycle qui suivent un cours en ligne. Plus précisément, les liens de celles-ci avec l’autorégulation sont étudiés. En effet, quoique demander de l’aide lorsqu’une difficulté est rencontrée est considéré comme favorisant l’apprentissage (Nelson-Le Gall, 1981; Puustinen, 2013), il existe peu d’études sur cette stratégie d’apprentissage dans un cours en ligne (Koc et Liu, 2016; Puustinen, 2012). Par conséquent, cette thèse a pour objectif général de mieux comprendre la demande d’aide dans le contexte de cours en ligne et poursuit les trois objectifs spécifiques suivants : 1) Décrire les demandes d’aide d’étudiants de premier cycle universitaire dans un cours en ligne; 2) Comparer les demandes d’aide des étudiants à leurs stratégies déclarées sur l’autorégulation de la cognition et du comportement; 3) Adapter le modèle de la demande d’aide autorégulée de Puustinen (2013) aux étudiants de premier cycle universitaire dans un cours en ligne. Cette recherche, de type descriptif et exploratoire, est basée sur une méthodologie mixte permettant de recueillir les pratiques déclarées mais aussi les pratiques réelles des étudiants. Ainsi, 116 étudiants inscrits au premier cycle à l’Université Laval et qui suivaient un cours en ligne ont accepté de participer à la recherche. Les questionnaires en ligne auxquels ils ont répondu, les courriels et messages sur le forum qu’ils ont envoyés, de même que les traces qu’ils ont laissées sur la plateforme de l’environnement d’apprentissage ont été analysés. Les résultats de l’étude ont montré que, dans l’ensemble, les étudiants s’autorégulent régulièrement en ce qui concerne leur cognition et leur comportement. Des traces de cette autorégulation ont ainsi pu être détectées dans leurs messages de demande d’aide. Cette étude a aussi révélé qu’une majorité d’étudiants n’a pas demandé d’aide, que ce soit par courriel ou sur les forums de discussion. Les raisons de ce comportement n’ont pu être identifiées, mais des pistes d’explication sont avancées. En outre, plusieurs indicateurs d’autorégulation tirés du modèle de Puustinen (2013) ont pu être validés, tandis que d’autres, non identifiés dans celui-ci, y ont été ajoutés, à des fins d’adaptation à notre contexte.fr
dc.description.abstractThis research focuses on requests for help from undergraduate students attending an online course. Specifically, the links of these with self-regulation are studied. Indeed, although asking for help when a difficulty is encountered promotes learning (Nelson-Le Gall, 1981; Puustinen, 2013), few studies on this learning strategy in an online course have been conducted (Koc et Liu, 2016; Puustinen, 2012). Therefore, this thesis aims to better understand requests for help in the context of online courses and pursues the following three specific objectives: 1) Describe requests for help from undergraduate students in an online course; 2) Compare students' requests for help with their declared strategies regarding self-regulation of cognition and behavior; 3) Adapt the model of help-seeking of Puustinen (2013) to undergraduate students in an online course. This descriptive and exploratory research is based on a mixed methodology to collect the declared strategies but also the actual practices of students. Thus, 116 undergraduate students at Laval University who were taking an online course agreed to participate in the research. The online questionnaires they responded to, the e-mails and forum posts they sent, and the meta-data tracking their usage of the learning environment platform were analyzed. The results of the study showed that, overall, students routinely self-regulate regarding their cognition and behavior. Traces of this self-regulation could be detected in their help request messages. This study also revealed that most students did not ask for help, neither by email nor on the discussion forums. The reasons for this behavior could not be identified, but possible explanations are proposed. In addition, several self-regulatory indicators from the Puustinen (2013) model were validated. Additional indicators, not present in Puustinen's research, were added in order to adapt to our context.en
dc.format.extent1 ressource en ligne (xii, 156 pages)-
dc.languagefre-
dc.subject.classificationLB 5.5 UL 2019-
dc.titleL'autorégulation dans les demandes d'aide d'étudiants universitaires de premier cycle dans un cours en lignefr_CA
dc.typeCOAR1_1::Texte::Thèse::Thèse de doctoratfr
dc.date.updated2019-08-02T23:01:58Z-
dc.subject.rvmDemande d'aidefr_CA
dc.subject.rvmApprentissage sur le Webfr_CA
dc.subject.rvmEnseignement à distancefr_CA
dc.subject.rvmInteraction en éducationfr_CA
dc.subject.rvmMaîtrise de soifr_CA
dc.subject.rvmGestion de soifr_CA
dc.subject.rvmÉtudiants de premier cyclefr_CA
dcterms.publisher.locationQuébec-
dc.identifier.bacTC-QQLA-35283-
bul.identifier.controlNumbera2966357-
bul.identifier.lot20190619-
etdms.degree.nameThèse. Technologie éducativefr_CA
etdms.degree.nameThèse. Sciences de l'éducationfr_CA
etdms.degree.grantorUniversité Lavalfr_CA
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
Description SizeFormat 
35283.pdf1.31 MBAdobe PDFThumbnail
View/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.