Sécularisation et religiosité dans la société québécoise

Auteur(s): Théberge, Mathieu
Direction de recherche: Clain, Olivier
Résumé: Soutenue par l’analyse des plus récentes données de recensements et d’enquêtes, la présente recherche vise à confronter la théorie classique de la sécularisation à la situation contemporaine de la religiosité au Québec. Il s’agira de discuter le fait de savoir si, pour rendre compte de la transformation de la place et de la fonction qu’y connaît la religion depuis cinq décennies, ladite théorie doit être abandonnée, nuancée ou reformulée. On procèdera à la mise en relation des différents indicateurs de la vitalité religieuse - déclaration de croyances religieuses, affirmation d’appartenance à une confession, assiduité des pratiques cultuelles - et des traits constitutifs de la modernité - différenciation des systèmes d’action, intégration fondée sur l’individualisation, généralisation des valeurs, pluralisation des identités culturelles, élargissement des horizons de l’expérience, augmentation du niveau de vie. On verra que si le déclin effectif de la religion au Québec laisse bien penser à un phénomène de sécularisation qui se manifeste dans les croyances individuelles, l’effacementde l’Église dans l’orientation de la dynamique collective et la modernisation des discours religieux, on doit aussi avancer qu’il existe un certain nombre de particularités dans l’évolution de la religiosité au Québec qui sont liées à l’histoire du Canada-français.
Type de document: Mémoire de maîtrise
Date de publication: 2019
Date de la mise en libre accès: 12 juillet 2019
Lien permanent: http://hdl.handle.net/20.500.11794/35464
Université décernant le diplôme: Université Laval
Collection :Thèses et mémoires

Fichier(s) :
Description TailleFormat 
34721.pdf848.52 kBAdobe PDFMiniature
Télécharger
Tous les documents dans CorpusUL sont protégés par la Loi sur le droit d'auteur du Canada.