Contribution au mécanisme d'induction de la castration médicale avec les agonistes de la LHRH chez l'homme et au mécanisme d'action de l'EGF chez le rat

Authors: St-Arnaud, René
Advisor: Labrie, Fernand
Abstract: La première partie de cette thèse est consacrée à la caractérisation des récepteurs ovariens et prostatiques pour l''epidermal growth factor (EGF) et à l'étude des événements moléculaires suivant la liaison de l'EGF à son récepteur dans l'ovaire chez le rat. En utilisant l'EGF purifié marqué à l'iode⁻¹²⁵, nous avons étudié le site récepteur pour l'EGF dans le lobe ventral de la prostate de rat. Ce récepteur montre une haute affinité pour son ligand (K<sub>D</sub> = 0.93 ± 0.09 nM). La concentration des récepteurs EGF prostatiques est sous contrôle androgénique: la castration chirurgicale ou chimique (avec un agoniste de la LHRH combiné è un antiandrogène) stimule le niveau des récepteurs alors que la dihydrotestostêrone produit l'effet inverse. Par la suite, nous avons mis en évidence un site récepteur spécifique de haute affinité (K<sub>D</sub> = 1.1 ± 0.2 nM) pour l'EGF dans l'homogénat total d'ovaire. Le niveau de ces récepteurs EGF ovariens varie en fonction du cycle estrien du rat, les niveaux les plus bas étant observés aux jours diestrus-1 et diestrus-2 et la capacité de liaison de l’EGF dans l'ovaire augmentant en après-midi du jour proestrus pour se maintenir élevée en estrus. Ces variations du niveau des récepteurs EGF ovariens au cours du cycle estrien pourraient être causées par les gonadotrophines puisque nous avons démontré que l'administration chronique de gonadotrophines exogènes (hCG et FSH) stimule le niveau des récepteurs EGF dans l'ovaire. Les androgènes inhibent légèrement les concentrations de récepteurs pour l'EGF dans l'ovaire. En utilisant les techniques de radioautographie, nous avons localisé le récepteur EGF sur les cellules de la granulosa, les cellules de la thèque interne et les cellules lutéales dans l'ovaire de rat. Lorsque l'EGF se lie à son récepteur sur les membranes des cellules ovariennes, il stimule la phosphorylation d'une composante membranaire de Mr = 37K. Cette stimulation est rapide et spécifique à l'EGF. Dans des membranes isolées de foie de rat, l'EGF stimule la phosphorylation d'une protéine de Mr = 160K. Nos travaux démontrent l'existence de sites récepteurs spécifiques pour l'EGF dans la prostate et l'ovaire de rat et suggèrent que la stimulation de la phosphorylation d'une protéine de Mr = 37K pourrait être une étape importante dans le mécanisme d'action spécifique du peptide dans l'ovaire.
Reproduction Note: Montréal Trigonix inc. 2018
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 1985
Open Access Date: 21 February 2019
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/33723
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
06735.pdf14.08 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.