Survie des patients atteints de tumeur intracranienne primaire

Authors: Baillargeon, Lucie
Advisor: Brisson, JacquesBouchard, Jean-Pierre
Abstract: Le but principal de cette étude est de décrire la survie des patients atteints de tumeur intracrânienne primaire admis pour la première fois à l'Hôpital de l'Enfant-Jésus de Québec entre le 1er janvier 1970 et le 30 juin 1981. Les lésions étudiées comprennent les tumeurs originant de toutes structures intracrâniennes incluant l'hypophyse et les vaisseaux sanguins. Les patients ont été retenus pour l'analyse lorsqu'ils ont présenté une tumeur intracrânienne unique, confirmée par l'histologie et qu'ils ont reçu leur traitement initial à l'Hôpital de l'Enfant-Jésus. Les dossiers médicaux de ces patients ont été revus. Ces malades ont été suivis jusqu'à leur décès ou jusqu'à la date de fin d'étude qui a été fixée au 30 juin 1982. Aucun patient n'a été perdu de vue. Les enregistrements de décès ont été consultés afin de confirmer la date du décès et d'en préciser la cause. La survie est estimée par la méthode de Kaplan-Meier. Les décès par toutes causes sont compris dans l'analyse. Cinq cent vingt-deux (322) patients sont inclus dans cette étude. Le principal type de tumeur est le glioblastome multiforme et 30,5% des patients en sont atteints. Le méningiome bénin, l'adénome hypophysaire, l'astrocytome, le schwannome et le médulloblastome sont responsables respectivement de 15,3%, 14,0%, 11,7%, 4,8% et 3,4% des cas de tumeurs intracrâniennes. Ces six principaux types de tumeurs regroupent 79,7% des malades. Le pronostic des patients atteints de glioblastome multiforme est très mauvais. Leur survie médiane est de 86 jours et leur taux de survie à cinq ans est de 0%. Les patients atteints d'astrocytome cérébelleux et hémisphérique ont une évolution très différente. L'astrocytome cérébelleux, habituellement diagnostiqué chez l'enfant ou l'adolescent, est une tumeur dont le pronostic est bon. Dans cette étude, le taux de survie à cinq ans est de 90,9%. Au contraire, l'astrocytome hémisphérique est diagnostiqué le plus souvent chez l'adulte et il évolue moins favorablement. Dans cette étude, le taux de survie à cinq ans est de 33,0%. Parmi les patients atteints d'astrocytome hémisphérique, la survie semble meilleure chez les femmes et chez les malades âgés de moins de 30 ans à l'entrée dans l'étude. Chez les patients atteints de méningiome bénin, le taux de survie à cinq ans est de 76,3%. Il semble que les patients ayant des tumeurs de la région sagittale et de la convexité évoluent plus favorablement que les autres patients. La survie des patients âgés de 55 ans et plus à l'entrée dans l'étude est inférieure à celle des patients plus jeunes. Ce pronostic défavorable ne semble pas lié à la tumeur intracrânienne mais plutôt aux autres causes de décès qui sont plus fréquentes chez les patients âgés. Les patients atteints d'adénome hypophysaire et de schwannome ont une évolution favorable et leurs taux de survie à cinq ans sont respectivement de 96,5% et 92,0%. Enfin, les patients atteints de médulloblastome ont un mauvais pronostic et leur taux de survie à cinq ans est de 22,9%. La survie des patients atteints de glioblastome multiforme, d'astrocytome et de méningiome bénin est comparable au cours des deux périodes d'entrée dans l'étude (1970-1977, 1978-1981). La stabilité de la survie suggère qu'il y a eu peu de changement dans l'efficacité des traitements offerts à ces patients au cours de ces deux périodes.
Reproduction Note: Montréal Trigonix inc. 2018
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 1986
Open Access Date: 12 February 2019
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/33555
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
06911.pdf4.1 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.