Purification de l'inhibine à partir de liquide folliculaire de porc et étude de son action au niveau hypophysaire

Authors: Godbout, Martin
Advisor: Labrie, Fernand
Abstract: Cette thèse a pour but de démontrer l'ensemble des différentes techniques de séparation de protéines que nous avons dû mettre au point pour obtenir une fraction très hautement purifiée d'inhibine à partir de liquide folliculaire de porc. Utilisant le système des cellules adénohypophysaires de rat en culture primaire comme principal essai biologique et en mesurant par radioimmunoessai (RIA) la baisse de sécrétion spécifique de la FSH sur des niveaux de base, nous avons pu déterminer de façon précise et reproductible l'activité biologique de l'inhibine contenue dans chacune des différentes fractions que nous avons obtenues au cours des nombreuses étapes de purification. Exploitant tour à tour chacune des propriétés physicochimiques caractéristiques des protéines biologiques en solution (solubilité, charge électrique, hydrophobicité, forme et masse moléculaire, groupements fonctionnels), nous avons pu purifier un ensemble homogène de glycoprotéines hydrophobes possédant une activité inhibine très élevée. Ainsi, par différentes méthodes d'extraction, d'adsorption spécifique sur chromatographie d'affinité, de séparation électrocinétique et de chromatographie d'hydrophobicité, nous avons obtenu une fraction 485 fois purifiée par rapport au matériel de départ, avec une activité spécifique de l'ordre de 100,000 U/mg. Ainsi, seulement 10 ng/ml d'inhibine purifiée sont nécessaires pour abaisser de 50% la sécrétion de base de FSH, comparativement à un peu moins de 5.0 ug/ml pour le liquide folliculaire initial. L'inhibine ainsi purifiée possède un poids moléculaire d'environ 140,000 daltons et un point isoélectrique de 5.5-5.6. Puis, dans une seconde partie, nous avons abordé l'étude du mécanisme d'action de l'inhibine au niveau hypophysaire ainsi que de ses interactions avec les stéroïdes sexuels et la neurohormone LHRH sur la réponse de LH et de FSH aussi bien sur des niveaux de base que sur des niveaux stimulés par LHRH. Comme l'inhibine peut abaisser la sécrétion de la FSH de façons pécifique dans des conditions de base, il devenait intéressant d'observer l'implication que pouvaient avoir les différents stéroïdes sexuels sur cet effet inhibiteur. Ainsi, nous avons démontré qu'en aucun cas, ni...
Reproduction Note: Montréal Trigonix inc. 2018
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 1985
Open Access Date: 9 February 2019
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/33517
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
06358.pdf6.11 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.