Considérations sur la contribution d'Asger Jorn à la critique de l'autoreference artistique : la peinture détournée

Authors: Lefrançois, Louis
Advisor: Moore, Elliott
Abstract: Il y eut deux grandes suites de peintures détournées par Asger Jorn, les Modifications de 1959 et les Nouvelles Défigurations de 1962. Dans les deux cas il s'agissait de tableaux quelconques repeints par Jorn à sa manière. Chaque tableau , vivement réinterprété dans sa singularité expressive, était relancé dans la modification de sa valeur même. Ces modifications relevaient tout autant du détournement tel qu'il fut avancé par les situationnistes que d'une critique centrale du caractère limité de l'activité artistique moderne. À la suite d'une esquisse critique de l'antinomie aporétique inhérente à la pratique artistique dite autoréférentielle, l'auteur aborde dans leur particularité signifiante quelques peintures détournées par Jorn. Le détournement est alors considéré comme méthode de propagande et comme procédé expérimental dominé par la dialectique dévalorisation-revalorisation de l'élément détourné dont la perspective réelle est le dépassement de l'art et le mobile le renversement de la société de classes modernes.
Reproduction Note: Montréal Trigonix inc. 2018
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 1990
Open Access Date: 6 February 2019
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/33426
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
10233.pdf10.27 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.