Étude clinique randomisée comparative à simple insu entre la membrane de fibrine riche en plaquettes et la greffe de tissu conjonctif pour traiter les récessions gingivales

DC FieldValueLanguage
dc.contributor.advisorGonçalves, Reginaldo Bruno-
dc.contributor.authorHalasa, Marc-
dc.date.accessioned2018-12-22T00:01:31Z-
dc.date.available2018-12-22T00:01:31Z-
dc.date.issued2018-
dc.identifier.other34817-
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/20.500.11794/33070-
dc.description.abstractLa récession gingivale est une condition fréquente dans la population qui nécessite souvent d’être traitée en raison de ses conséquences néfastes. Parmi les différentes options de traitements disponibles, la greffe de tissu conjonctif a démontré le meilleur taux d’efficacité. Par contre, ce traitement implique le prélèvement de tissu conjonctif au palais et est associé à des risques chirurgicaux supplémentaires. Récemment, un concentré plaquettaire nommé « Platelet Rich Fibrin » a été utilisé comme matériau substitut afin d’éviter plusieurs inconvénients liés à la greffe de tissu conjonctif. Cependant, est-ce que l’utilisation du Platelet Rich Fibrin comme matériau alternatif au tissu conjonctif est aussi efficace pour le traitement des récessions gingivales ? Cette étude avait pour objectif de comparer l’efficacité de ces deux types de traitements en termes de couverture radiculaire. L’étude a mesuré aussi le niveau de douleur postopératoire ressenti suivant ces deux interventions. Cette étude comprenait une randomisation de la technique choisie et des mesures prises à simple insu. À la clinique de parodontie de l’Université Laval, 22 participants ont été traités avec le Platelet Rich Fibrin et 12 participants avec la greffe de tissu conjonctif. Pendant les 10 premiers jours suivant l’intervention, un questionnaire de douleur devait être rempli par tous les patients. Les mesures finales des couvertures radiculaires obtenues ont été prises 6 mois après l’intervention chirurgicale. Selon les résultats obtenus, la couverture radiculaire était significativement meilleure avec la greffe de tissu conjonctif (de l’ordre de 30%). Par contre, la douleur postopératoire ressentie était significativement plus grande suite à la greffe de tissu conjonctif comparativement à l’intervention utilisant le Platelet Rich Fibrin. Ces résultats démontrent que la greffe de tissu conjonctif demeure la meilleure option de traitement des récessions gingivales. Néanmoins, l’utilisation du Platelet Rich Fibrin demeure une option de traitement valable afin d’éviter une douleur postopératoire plus importante.fr
dc.description.abstractGingival recession is a common condition in the population that often requires treatment because of its adverse consequences. Among the various treatment options available, connective tissue graft has demonstrated the best rate of effectiveness. However, this treatment involves harvesting connective tissue from the palate leading to additional surgical pain and wound healing problems. Recently, a platelet concentrate called “Platelet Rich Fibrin”, has been used as a substitute material to prevent several disadvantages related to connective tissue grafting. However, is the use of Platelet Rich Fibrin effective in treating gingival recessions? The objective of this study was to compare the efficacy of both protocols in terms of root coverage. We also measured the level of patient postoperative pain following each of the grafting procedure. This study includes a randomization of the chosen technique and measures were taken by simple blindness. At the dental clinic of periodontics of Université Laval, a total of 22 grafts were made with the Platelet Rich Fibrin, and 12 grafts with the connective tissue. During the first 10 days after the procedure, a pain questionnaire was completed by all of the patients. The final root coverage measurements were taken 6 months after the procedure. According to our results, the root coverage was significantly better with the connective tissue graft. However, postoperative pain was significantly greater following the connective tissue grafts as compared to Platelet Rich Fibrin grafts. These results confirmed that connective tissue graft remains the best option for treating gingival recessions. Nevertheless, the use of Platelet Rich Fibrin remains a valid treatment option in order to avoid greater postoperative pain.en
dc.format.extent1 ressource en ligne (xiii, 115 pages)-
dc.languagefre-
dc.titleÉtude clinique randomisée comparative à simple insu entre la membrane de fibrine riche en plaquettes et la greffe de tissu conjonctif pour traiter les récessions gingivalesfr_CA
dc.typeCOAR1_1::Texte::Thèse::Mémoire de maîtrisefr
dc.date.updated2018-12-22T00:01:31Z-
dc.subject.rvmFibrinefr_CA
dc.subject.rvmSang -- Plaquettesfr_CA
dc.subject.rvmTissu conjonctif -- Greffefr_CA
dc.subject.rvmParodontolyse -- Traitementfr_CA
dcterms.publisher.locationQuébec-
dc.identifier.bacTC-QQLA-34817-
bul.identifier.controlNumbera2810987-
bul.identifier.lot20181207-
etdms.degree.nameMémoire. Médecine dentairefr_CA
etdms.degree.grantorUniversité Lavalfr_CA
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
34817.pdf4.73 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.