Étude de la contribution du niveau de vocabulaire et de l'utilisation du langage en petits groupes à l'ajustement social des enfants en début de scolarisation

Authors: Mathieu, Emylie
Advisor: Dionne, Ginette
Abstract: L’ajustement social est documenté chez les enfants avec un déficit langagier et auprès d’échantillons normatifs, mais l’utilisation du langage en interaction avec les pairs en tant qu’habileté communicationnelle spécifique, ainsi que son influence sur l’ajustement social, le sont très peu. L’objectif général de la thèse était donc d’étudier, à partir d’un devis longitudinal et d’un échantillon normatif issu de l’Étude des jumeaux nouveau-nés du Québec (ÉJNQ; Boivin, Brendgen, Dionne, et al., 2013), la contribution du niveau de vocabulaire et de l’utilisation du langage en petits groupes à l’ajustement social des enfants en début de scolarisation. Les vocabulaires expressif et réceptif ont été évalués à 5 ans avec l’Échelle de vocabulaire en images de Peabody (Dunn, Thériault-Whalen, Dunn, 1993), l’utilisation du langage au cours d’une tâche de coopération/compétition en petits groupes en maternelle (6 ans) a été codifiée en termes de fonction (directives, affirmation de soi, énoncés prosociaux, commentaires) et de durée des énoncés (durée totale et de chaque fonction) à l’aide d’une grille élaborée à cet effet, et l’ajustement social a été évalué en termes de participation non verbale à cette même tâche et de statut auprès des pairs en maternelle et en 1ère année (6-7 ans). Dans un premier temps, nous avons montré que le vocabulaire sur un continuum à 5 ans permettait de prédire l’ensemble des mesures d’utilisation du langage en petits groupes ainsi que certains comportements de participation non verbale (accès à la ressource et participation secondaire) un an plus tard. Dans un deuxième temps, nous avons montré que le vocabulaire à 5 ans permettait de prédire le statut auprès des pairs à 6-7 ans en partie via l’utilisation du langage en petits groupes à 6 ans. Enfin, nous avons montré que ce processus de médiation reposait entièrement sur des facteurs génétiques communs aux variables impliquées, et nous avons identifié le vocabulaire à 5 ans et l’utilisation du langage à 6 ans en tant que caractéristiques héritables permettant d’expliquer en partie l’héritabilité du statut auprès des pairs en début de scolarisation. Dans l’ensemble, la thèse souligne le caractère distinct des habiletés langagières formelles et communicationnelles et met en lumière le rôle central de ces habiletés dans l’ajustement social en début de scolarisation. Ces résultats invitent les professionnels à travailler en collaboration et de façon précoce si un enfant présente des difficultés sur les plans de la communication ou de l’ajustement social afin d’éviter que ces difficultés s’alimentent mutuellement en cours de développement.
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 2018
Open Access Date: 19 September 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/31246
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
Description SizeFormat 
34310.pdf1.49 MBAdobe PDFThumbnail
View/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.