La mentalisation à l'adolescence et les traits de personnalité limite et narcissique

Authors: Duval, Josée
Advisor: Ensink, Karin
Abstract: De par ses apports au niveau de la compréhension de la psychopathologie et du traitement psychologique des enfants, des adolescents et des adultes, la mentalisation est un construit pour lequel un intérêt grandissant est observé dans la littérature. Selon la théorie de la mentalisation, les expériences traumatiques à l'enfance, en venant fragiliser le développement des capacités de mentalisation, pourraient mener plus tard à des difficultés au niveau de la personnalité. Toutefois, ce modèle n'a pas encore été testé auprès d'une population adolescente. De plus, à ce moment-ci, la recherche dans le domaine demeure limitée en raison du peu d'outils disponibles afin d'évaluer spécifiquement le fonctionnement réflexif (FR) à l'adolescence. Afin de combler ces lacunes, la présente thèse a pour objectif de documenter davantage la mentalisation à l'adolescence et ses liens avec la psychopathologie, plus particulièrement avec les traits de personnalité à l'adolescence. Cette thèse comprend deux articles empiriques. La première étude a pour objectif principal d'examiner les qualités psychométriques et la validité de la version francophone d'une récente mesure auto-rapportée du FR auprès d'un échantillon d'adolescents et de jeunes adultes de la communauté âgés de 12 à 21 ans. Les résultats appuient la validité du questionnaire et font ressortir, suite à des analyses factorielles exploratoires, la présence de trois facteurs représentant respectivement trois types distincts de mentalisation qui semblent associés de façon divergente à la psychopathologie. La deuxième étude, effectuée auprès du même échantillon, a pour objectif d'évaluer le rôle de médiation du FR dans la relation entre les expériences traumatiques à l'enfance (maltraitance émotionnelle, agression sexuelle/ violence physique et inversion des rôles) et le développement de traits de personnalité limite et narcissique à l'adolescence. Les résultats révèlent que la maltraitrance émotionnelle, par son impact négatif sur le FR de l'adolescent, serait associée aux traits de personnalité limite et au narcissisme pathologique. L'inversion des rôles dans la relation parent-enfant, par son impact négatif sur le FR de l'adolescent, serait spécifiquement associée au narcissisme grandiose. Les résultats de la présente thèse mettent de l'avant l'importance de considérer les difficultés de mentalisation, les expériences traumatiques à l'enfance et les traits de personnalité afin d'optimiser les interventions avec cette clientèle.
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 2017
Open Access Date: 24 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/28209
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
Description SizeFormat 
33729.pdfTexte1.52 MBAdobe PDFThumbnail
View/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.