L'utilisation du RADAR en centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) pendant sept journées consécutives

Auteur(s): Pelletier, Isabelle
Direction de recherche: Voyer, Philippe
Résumé: La prévalence du delirium en centre d’hébergement s’élève à environ 25 %. Ce syndrome est associé à une augmentation de la mortalité et de la morbidité chez les personnes âgées, des coûts et de la charge de travail liés à leurs soins, ainsi que de la détresse des familles. Sa détection rapide et les interventions qui en découlent permettent d’en réduire les conséquences. Or, le taux de détection du delirium par les infirmières est peu élevé, variant de 26 à 83 %. Le but de cette recherche était de déterminer la validité de l’outil RADAR (pour repérage actif du delirium adapté à la routine) à détecter le delirium lorsque l’outil est utilisé pendant sept jours consécutifs en CHSLD. Pour ce faire, le RADAR a été complété par des infirmières auxiliaires lors de l’administration de la médication. Les résultats obtenus à l’aide du RADAR ont été comparés à ceux obtenus par l’étudiante chercheuse avec le CAM. Les résultats de l’estimation classique des paramètres montrent une sensibilité de 100 % et une spécificité de 72 %, alors que l’analyse bayésienne des données permet l’obtention d’une sensibilité de 68 % et d’une spécificité de 71 %. Le pourcentage d’accord interjuge varie de 94 à 97 % pour les trois éléments composant le RADAR. Cet outil de repérage représente donc une valeur ajoutée pour la pratique infirmière dans un contexte de détection du delirium.
Type de document: Mémoire de maîtrise
Date de publication: 2017
Date de la mise en libre accès: 24 avril 2018
Lien permanent: http://hdl.handle.net/20.500.11794/27765
Université décernant le diplôme: Université Laval
Collection :Thèses et mémoires

Fichier(s) :
TailleFormat 
33409.pdf2.02 MBAdobe PDFTélécharger
Tous les documents dans CorpusUL sont protégés par la Loi sur le droit d'auteur du Canada.