Le jeu et l'amour de la sagesse

Authors: Morin-Lacroix, Geneviève
Advisor: De Koninck, ThomasRoy, Irène
Abstract: Nous assistons, aujourd'hui, à une crise inédite de l'éducation attaquant désormais l'expérience humaine à son niveau le plus profond. Une double ignorance affective sévit chez les personnes insuffisamment équipées pour affronter le nouveau monde virtuel envahissant, et le mode de vie qu'il engendre. Même l'expérience physique, organique et relationnelle s'avère en perte d'autonomie à l'ère de l'hypermodernité. Les expériences quotidiennes les plus significatives se font de plus en plus rares, ce qui cause chez l'individu hypermoderne une carence affective d'un nouveau type. Outre l'ignorance ignorée, ce qui entrave le désir naturel de connaître est dès lors une apathie devenue, en amont, la principale menace contre l'acquisition des connaissances et la culture. Or nous pensons que la richesse potentielle de l'expérience du jeu a tout pour y apporter un contrepoids efficace. Il importe de comprendre les dimensions plus profondes du jeu afin d'y voir plus clairement une solution de rechange face à l'indigence de l'expérience hypermoderne de la vie même ordinaire. Car l'indispensable étonnement qui éveille et stimule le désir de connaître en toutes matières est intimement lié à l'attitude ludique. L'éveil à la philosophie est plus urgent que jamais, mais il n'est pas possible sans cet étonnement. Aussi tentons-nous ici de mettre en lumière la place et le rôle du jeu, dans le dessein de faire ressortir sa grande portée dans le développement des conditions de base de la culture et, plus précisément encore, de la philosophie entendue d'abord en son sens étymologique d'amour de la sagesse.
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 2016
Open Access Date: 24 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/27222
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
32810.pdf1.13 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.