Modèles de travail et performances sociales : une étude de cas du travail infirmier dans les unités de soins critiques d'un centre hospitalier de la région de Québec

Authors: Ouellet, Steven
Advisor: Lapointe, Paul-AndréDallaire, Clémence
Abstract: Cette thèse porte sur l'évolution des conditions de travail et d'emploi des infirmières d'une unité de soins intensifs d'un centre hospitalier pendant une dizaine d'années. Afin de suivre l'évolution des conditions de travail et d'emploi, l'auteur a d'abord participé à deux enquêtes quantitatives qui dressaient le portrait de l'évolution des facteurs psychosociaux du travail de ces infirmières. À la lumière des résultats de ces enquêtes, les infirmières débutantes estimaient bénéficier d'une charge de travail moins élevée et d'une plus grande autonomie que les plus expérimentées (Lapointe et collab., 2011). Par ses travaux qualitatifs menés à l'été 2013, l'auteur propose une explication aux résultats de ces enquêtes. Considérant les ressources limitées et l'imposition de contraintes budgétaires, les infirmières gestionnaires du projet ont été confrontées à des choix difficiles et elles ont dû procéder à certains arbitrages. En somme, elles ont tenté de concilier une conception humaniste des soins infirmiers avec les préceptes d'une idéologie gestionnaire. Il s'agissait d'une tentative de concilier les objectifs du projet (doter les infirmières de meilleures conditions de travail et d'emploi) avec des impératifs économiques (respecter le budget accordé par le Ministère de la santé et des services sociaux). Les plus jeunes infirmières ont bénéficié de ce projet de réorganisation du travail alors que les plus anciennes sont beaucoup plus critiques quant à sa valeur et ses impacts. En période d'austérité budgétaire, le budget de fonctionnement d'une unité de soins est insuffisant pour assurer des conditions de travail et d'emploi adéquates aux infirmières. Les équipes de travail infirmier risquent d'être déstabilisées et la qualité des soins est potentiellement menacée. Différentes tensions caractérisent les rapports sociaux du travail. Quant à la mise en oeuvre d'un modèle qui démocratise le travail, elle s'avère difficile. Pourtant, même en période de crise, une implantation même partielle de ce modèle de travail a permis de stabiliser les équipes de travail infirmier de cette unité de soins et d'améliorer les caractéristiques psychosociales de travail.
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 2016
Open Access Date: 24 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/27168
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
Description SizeFormat 
31677.pdfTexte1.98 MBAdobe PDFThumbnail
View/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.