L'éducation à la compréhension du désir en soi selon Spinoza

Authors: Gendron, Denise
Advisor: Charles, SylianeDe Koninck, Thomas
Abstract: Cette thèse a pour point de départ le désir d'éduquer de Spinoza et pour point d'arrivée sa conception originale d'une éducation au perfectionnement de la raison qui s'accomplit par la compréhension de son conatus, le désir ou l'idée de l'affection du corps qui le rattache à sa cause. Cet ancrage de l'éducation dans la compréhension de notre essence désirante permet notamment de résoudre le paradoxe d'une vocation d'« éducateur » pour Spinoza, sachant que son but est de développer l'autonomie rationnelle (la liberté), mais que les moyens à sa disposition pour y parvenir relèvent de l'extériorité (parole, écriture). L'hypothèse que nous avons défendue est que Spinoza a fondé sa conception de l'éducation dans l'Éthique sur une idée originale de l'éternité du fait qu'elle était corrélée avec la jouissance infinie de l'exister et pouvait être découverte en soi-même par tout être humain. Or, pour communiquer cette idée, Spinoza devait repenser l'éducation et régler la difficulté qu'ont les hommes à concevoir leur idée de l'éternité. Ce qu'il fit en l'identifiant au conatus, c'est-à-dire, en appliquant cette idée de l'éternité à la fois à l'esprit et au corps. Selon nous, cette découverte fut aussi la cause de l'inachèvement du TRE, ce qui nous a conduit à réfuter l'hypothèse de Deleuze. En effet, elle a donné lieu à des modifications importantes dans sa conception de la nature de l'esprit, du désir et des affects, de la puissance, de l'activité ou de la passivité de l'esprit, de sa façon de connaître et de guérir. En éduquant, Spinoza a voulu donner aux hommes la connaissance nécessaire pour garder leur esprit actif et parvenir au troisième genre de connaissance. Ce qui, de l'avis de Rabenort, Misrahi, Ravven et de nous-mêmes, est un grand apport à l'éducation : Spinoza peut servir de fondement aux éducateurs contemporains par sa perspective holiste (moniste), sa reconnaissance de l'importance du corps, des affects et de la connaissance de soi, et son insistance sur l'autonomisation, qu'il oppose dans le TTP à la transmission d'une autorité par l'imagination. La philosophie de Spinoza a l'avantage d'avoir compris la nature de l'esprit, sa façon de connaître, les conditions nécessaires pour qu'il puisse former des idées adéquates et se concevoir dans une perspective de perfectionnement intellectuel. Notre tableau, en annexe, met en lumière les modifications des concepts relatifs à l'éducation du désir dans l'histoire de la civilisation occidentale.
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 2016
Open Access Date: 24 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/26980
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
31978.pdf1.67 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.