La statuaire Hélène Bertaux (1825-1909) et la tradition académique : Analyse de trois nus

Auteur(s): Jacques, Sophie
Direction de recherche: Lucbert, Françoise
Résumé: Cette étude prend pour objet la pratique sculpturale de l’artiste française Hélène Bertaux (1825-1909). Le caractère exceptionnel de la carrière de cette dernière repose sur sa capacité à produire des œuvres s’intégrant parfaitement dans le canon du grand art, tel que promu par la tradition académique et encouragé par le système des Beaux-Arts, à une époque où les femmes sont exclues de l’École des Beaux-Arts et de l’accès aux concours. Hélène Bertaux est l’une des rares femmes sculpteurs de cette période à exercer en France dans le champ de l’art monumental. La connaissance à propos de son œuvre demeure toutefois très limitée. L’enjeu de cette recherche est de mettre en lumière son rapport à la tradition académique sur la longue durée grâce à l’analyse de trois nus, genre le plus noble selon la hiérarchie des genres : Jeune Gaulois prisonnier (1864), Jeune fille au bain (1873) et Psyché sous l’empire du mystère (avant 1889). Au terme de cette recherche, nous serons ainsi en mesure de mieux situer sa production au sein de l’histoire de la sculpture française du XIXe siècle.
Type de document: Mémoire de maîtrise
Date de publication: 2015
Date de la mise en libre accès: 23 avril 2018
Lien permanent: http://hdl.handle.net/20.500.11794/26534
Université décernant le diplôme: Université Laval
Collection :Thèses et mémoires

Fichier(s) :
TailleFormat 
32141.pdf4.87 MBAdobe PDFTélécharger
Tous les documents dans CorpusUL sont protégés par la Loi sur le droit d'auteur du Canada.