Développement de systèmes pour la collaboration humain-robot : conception d'un robot sériel à 7 ddls partiellement équilibré statiquement

DC FieldValueLanguage
dc.contributor.advisorGosselin, Clément-
dc.contributor.authorLacasse, Marc-Antoine-
dc.date.accessioned2018-04-20T21:28:18Z-
dc.date.available2018-04-20T21:28:18Z-
dc.date.issued2014-
dc.identifier.other31023-
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/20.500.11794/25357-
dc.description.abstractCette thèse s'attarde sur plusieurs aspects de la collaboration humain-robot, dont le développement d'interfaces de contrôle, la conception de robots plus sécuritaires ainsi que le développement d'algorithmes de contrôle. Le tout est réparti sur 7 chapitres. Le premier chapitre présente une brève introduction ainsi que la méthodologie employée au cours de la thèse. Le deuxième chapitre présente une méthode d'équilibrage statique par contrepoids. Une transmission hydraulique permet de déporter facilement le contrepoids à l'extérieur de l'espace de travail du système équilibré. L'utilisation de cylindres à membrane permet une transmission fluide avec un minimum de friction. Dans le troisième chapitre, nous exploitons ce principe d'équilibrage pour développer un bras de robot sériel à 7 ddls. Deux mécanismes d'équilibrage sont proposés et testés d'abord sur des bancs d'essai puis sur le prototype final. Un banc d'équilibrage à deux plateaux permet d'ajuster la pression des cylindres avec une seule charge mobile pour s'adapter à la masse soulevée par le bras. Dans le quatrième chapitre, nous développons un algorithme de commande exploitant la redondance du bras développé précédemment. Puisque les critères courants d'exploitation de la redondance dépendent de la situation, nous laissons le soin à l'opérateur de gérer lui-même cette redondance. Notre algorithme implémente une commande standard en admittance qui combat les perturbations indésirables à l'effecteur. Cependant, elle permet aux perturbations qui n'affectent pas la position de l'effecteur de modifier la configuration du robot. Le cinquième chapitre présente le développement d'un capteur tactile à base de silicone et noir de carbone. Les propriétés du mélange de silicone et noir de carbone sont étudiées afin d'optimiser la sensibilité du matériau. Nous proposons ensuite un modèle mathématique de la piézorésistivité du matériau afin d'estimer la pression appliquée et nous présentons des méthodes de fabrication du capteur et d'acquisition des signaux. Dans le sixième chapitre, nous développons un système de freinage passif adapté aux systèmes de ponts roulants. Le système permet d'appliquer à la charge transportée une force de freinage proportionnelle à sa vitesse. Une interface de contrôle intuitive permet à l'opérateur d'activer le système au besoin. Le septième chapitre présente une brève conclusion de la thèse.fr_CA
dc.format.extent1 ressource en ligne (xx, 235 pages)-
dc.languagefre-
dc.subject.classificationTJ 7.5 UL 2014-
dc.titleDéveloppement de systèmes pour la collaboration humain-robot : conception d'un robot sériel à 7 ddls partiellement équilibré statiquementfr_CA
dc.typeCOAR1_1::Texte::Thèse::Thèse de doctoratfr
dc.date.updated2018-04-20T21:28:18Z-
dc.subject.rvmRobots -- Conception et constructionfr_CA
dc.subject.rvmRobots -- Systèmes de commandefr_CA
dc.subject.rvmRobots -- Sécurité -- Mesuresfr_CA
dc.subject.rvmInteraction homme-robotfr_CA
dcterms.publisher.locationQuébec-
dc.identifier.bacTC-QQLA-31023-
bul.identifier.controlNumbera2450611-
etdms.degree.nameThèse. Génie mécaniquefr_CA
etdms.degree.grantorUniversité Lavalfr_CA
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
Description SizeFormat 
31023.pdfTexte35.35 MBAdobe PDFThumbnail
View/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.