L'étiquetage d'aliments génétiquement modifiés dans le contexte québécois : l'impact sur les marchés et l'enjeu des frictions sur l'offre

DC FieldValueLanguage
dc.contributor.advisorHerrmann, Markus-
dc.contributor.advisorWest, Gale Ellen-
dc.contributor.authorVerreault-Lefebvre, Olivier-
dc.coverage.spatialQuébec (Province)fr_CA
dc.date.accessioned2018-04-19T21:58:50Z-
dc.date.available2018-04-19T21:58:50Z-
dc.date.issued2013-
dc.identifier.other30233-
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/20.500.11794/24529-
dc.description.abstractDans ce mémoire, un modèle théorique est développé pour analyser les impacts économiques de l'étiquetage des aliments génétiquement modifié (GM). Dans un premier temps, ce travail présente un cadre théorique d'offre et de demande qui s'applique aux diverses considérations des marchés des aliments GM et de ces substituts, soit les aliments dits conventionnel et biologique. Ainsi, des offres d'aliments différenciés fournis par des producteurs hétérogènes sont présentées. À cela, des demandes hétérogènes selon le concept de différenciation de produits empruntée au champ de l'organisation industrielle sont ajoutées. Ensuite, ce travail fait un exercice d'équilibre pour expliquer les impacts de cette politique publique sur les marchés des pays où il y a une grande production de culture GM. L'impact de la rigidité de la production de culture GM est aussi analysé en considérant des frictions au niveau de l'offre de culture conventionnelle et biologique. Les résultats montrent que, suite à l'étiquetage, il y a, en termes de bien-être économique, des bénéfices à tirer pour les producteurs et consommateurs d’aliment conventionnel, des pertes pour les producteurs et consommateurs d'aliments GM et que la rigidité de la production de cultures GM crée une mauvaise allocation des ressources. Celle-ci nuit à la consommation d'aliments conventionnelle et GM, bénéficie à la production de culture biologique lorsque les frictions prennent part dans la production conventionnelle et crée également une augmentation généralisée des prix des aliments issus des trois cultures. Il est ainsi recommandé de prendre en compte ces implications du marché dans les études de coûts de l'implantation d'un étiquetage obligatoire et de mettre en place des mesures permettant d'atténuer les effets de cette rigidité, advenant l'application d'une telle politique.fr_CA
dc.format.extent68 p.-
dc.languagefre-
dc.subject.classificationHB 31.5 UL 2013-
dc.titleL'étiquetage d'aliments génétiquement modifiés dans le contexte québécois : l'impact sur les marchés et l'enjeu des frictions sur l'offrefr_CA
dc.typeCOAR1_1::Texte::Thèse::Mémoire de maîtrisefr
dc.date.updated2018-04-19T21:58:49Z-
dc.subject.rvmAliments transgéniques -- Étiquetage -- Politique gouvernementale -- Québec (Province) -- Modèles économétriquesfr_CA
dc.subject.rvmAliments -- Prix -- Québec (Province)fr_CA
dc.subject.rvmOrganismes génétiquement modifiés -- Québec (Province) -- Opinion publiquefr_CA
dc.subject.rvmAliments naturels -- Commercialisation -- Québec (Province)fr_CA
dcterms.publisher.locationQuébec-
dc.identifier.bacTC-QQLA-30233-
bul.identifier.controlNumber1132127079-
etdms.degree.nameMémoire. Économiquefr_CA
etdms.degree.grantorUniversité Lavalfr_CA
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
Description SizeFormat 
30233.pdfTexte1.35 MBAdobe PDFThumbnail
View/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.