Le «Dharmadharmatāvibhāga», texte bouddhique de l’Inde du IVe siècle, traduction des stances et du commentaire de Mipham, suivie d'un examen minutieux

Auteur(s): Denis, Diane
Direction de recherche: Couture, André
Résumé: Cette étude porte sur un texte de l’Inde du IVe siècle, le Dharmadharmatāvibhāga (tib. chos dang chos nyid rnam par ’byed pa) et sur son application pratique. Elle propose une traduction française de la version tibétaine versifiée, celle des fragments sanskrits et celle du commentaire de Mipham. Elle offre ensuite un examen minutieux des stances, c’est-à-dire leur mise en contexte à l’aide des travaux de Bugault, de Mathes, de Brunnhölzl, etc. La question principale porte sur le constat de vacuité en tant que clé de l’adaptabilité de la pensée bouddhique, c’est-à-dire de sa capacité à « produire » du sens à travers le temps et pour diverses sociétés, particulièrement, en contexte occidental actuel, alors que des changements de fond prennent place. Pourtant, la notion de vacuité peut sembler beaucoup plus près d’une rupture de sens que d’une capacité d’en produire. En effet, on peut se demander à quoi peut servir la réflexion pointue qu’exige l’étude du DhDhV si tout est vide ; en d’autres mots, quel peut être le rôle de la pensée rationnelle devant un constat déjà établi, celui de vacuité ?
Type de document: Thèse de doctorat
Date de publication: 2013
Date de la mise en libre accès: 19 avril 2018
Lien permanent: http://hdl.handle.net/20.500.11794/24381
Université décernant le diplôme: Université Laval
Collection :Thèses et mémoires

Fichier(s) :
Description TailleFormat 
29853.pdfTexte3.1 MBAdobe PDFMiniature
Télécharger
Tous les documents dans CorpusUL sont protégés par la Loi sur le droit d'auteur du Canada.