Étude de l'endocytose du VIH-1 dans les macrophages dérivés de monocytes humains

Authors: Gobeil, Lise-Andrée
Advisor: Lodge, RobertTremblay, Michel J.
Abstract: Le VIH-1 est un virus enveloppé qui pénètre ses cellules cibles par fusion. Bien qu'on ait longtemps cru que la fusion du VIH-1 se faisait uniquement à la membrane plasmique, plusieurs études ont montré que celui-ci pouvait fusionner avec les membranes endosomales dans certains types cellulaires. Ce processus se produirait lorsque le VIH-1 est rapidement internalisé par endocytose après la liaison de son récepteur, et serait dépendant de l'efficacité d'endocytose et de dégradation du virus par la cellule cible, ainsi que de la cinétique de fusion du virus. De plus, deux études indépendantes ont montré que l'endocytose du VIH-1 peut mener à une infection productive dans les macrophages dérivés de monocytes humains (MDM), et ce, malgré leur grande capacité à internaliser et à dégrader des cargos. Dans le cadre de cette thèse, nous avons étudié l'endocytose du VIH-1 dans le modèle des MDM afin de mieux comprendre les facteurs permettant l'infection productive de ces cellules par la voie endosomale. Globalement, nos résultats ont montré que, bien que la macropinocytose ne soit pas la seule voie impliquée dans l'endocytose du VIH-1 dans les MDM, celle-ci présente des caractéristiques qui favorisent la fusion endosomale. En effet, elle requiert la liaison du CCR5 à la surface cellulaire, ce qui implique que le CCR5 soit présent dans l'environnement endosomal en même temps que le VIH-1. De plus, l'étude du transport du virus a révélé que sa dégradation débute tardivement. La situation est cependant différente dans les MDM activés. En effet, l'activation des macrophages a un impact différentiel sur l'efficacité d'endocytose du VIH- 1, selon le type d'activation. De plus, l'activation des MDM est couplée à une augmentation de l'endocytose du VIH-1 par la voie clathrine-dépendante, qui ne nécessite pas la liaison au CCR5, et à une augmentation de l'efficacité de la dégradation du virus. Ces résultats indiquent que la fusion suite à l'endocytose pourrait être restreinte dans les macrophages activés. Une meilleure connaissance des facteurs permettant la fusion endosomale du VIH-1 est essentielle afin d'élaborer de nouvelles stratégies pour contrer le virus et pourrait mener au développement de nouveaux antirétroviraux plus efficaces.
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 2012
Open Access Date: 19 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/23852
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
29453.pdf63.76 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.