La violence chez des femmes présentant des traits psychopathiques

Authors: Goulet, Caroline
Advisor: Sabourin, Stéphane
Abstract: La violence conjugale est une problématique majeure de santé publique au Québec. Il existe un lien bien établi entre la présence de traits psychopathiques et la violence conjugale parmi les hommes de la population normale (Costa & Babcock, 2008). Toutefois, ce lien entre les traits psychopathiques chez les femmes et la violence conjugale est moins clair. L'objectif de ce travail est de décrire la violence conjugale commise par des femmes et de vérifier s'il existe un lien entre la présence de traits psychopathiques et cette violence. Cette hypothèse est vérifiée auprès d'un échantillon probabiliste de 140 femmes ayant complété des questionnaires d'évaluation des traits psychopathiques et de la violence conjugale (i.e. psychologique et physique). À des fins de contrôle statistique, leurs conjoints sont aussi invités à remplir ces mêmes questionnaires. Les résultats démontrent que les traits psychopathiques (i.e. primaire et secondaire) de la femme sont reliés à sa violence psychologique. C'est la présence de traits psychopathiques primaires qui expliquerait la plus grande part de variance des comportements de violence psychologique féminins. De même, plus les femmes affichent des traits psychopathiques secondaires, plus elles tendent à être violente physiquement vis-à-vis leur conjoint. Ces résultats sont discutés à la lumière de ceux des études récentes.
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 2012
Open Access Date: 19 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/23745
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
29083.pdf16.95 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.