Obésité et inflammation : infiltration de macrophages dans les tissus adipeux de la femme

Authors: Michaud, Andréanne
Advisor: Tchernof, André
Abstract: Le tissu adipeux, qui a longtemps été considéré comme un tissu relativement inerte servant uniquement au stockage et à la mobilisation des acides gras, a récemment été identifié comme un tissu actif qui possède une fonction endocrinienne et inflammatoire. À cet effet, des données chez l'humain et l'animal ont démontré que l'obésité est associée à une réponse inflammatoire chronique caractérisée par une production anormale d'adipokines pro-inflammatoires induite principalement par l'infiltration de macrophages dans les tissus adipeux. Sachant qu'une accumulation excessive de graisse au niveau de la cavité abdominale représente un facteur de risque indépendant du développement des complications métaboliques de l'obésité, les différences régionales dans l'infiltration de macrophages dans les tissus adipeux pourraient jouer un rôle crucial dans la pathophysiologie des comorbidités associées à l'obésité viscérale. Nous avons donc examiné les différences régionales d'infiltration des macrophages des tissus adipeux abdominaux et les complications de l'obésité chez des femmes dont l'adiposité couvre le spectre de mince à obèse. Nos résultats démontrent que le pourcentage moyen de cellules CD68+, un marqueur de l'infiltration totale de macrophages dans les tissus adipeux, tend à être plus élevé dans le tissu adipeux sous-cutané comparativement au tissu adipeux omental. Pour la première fois jusqu'ici, nous avons également démontré que l'accumulation de tissu adipeux viscéral est un indicateur significatif de l'infiltration de macrophages dans les tissus adipeux abdominaux chez la femme et ce, indépendamment de l'adiposité. Les mécanismes cellulaires et moléculaires impliqués dans l'activation et le recrutement des macrophages dans le tissu adipeux sont possiblement multifactoriels. L'expansion du tissu adipeux peut entraîner de nombreux effets, incluant l'hypoxie, la mort cellulaire, l'augmentation de la sécrétion de chimiokines et une altération dans le flux des acides gras, qui pourraient être impliqués dans le recrutement et l'activation des macrophages. Nos résultats démontrent qu'une réponse lipolytique élevée dans les tissus adipeux humains est associée à une augmentation de l'expression des marqueurs de l'infiltration de macrophages indépendamment de l'adiposité et de la taille des adipocytes. Ainsi, l'infiltration des macrophages dans les tissus adipeux abdominaux semble être un phénomène relié à la physiopathologie de l'obésité et aux complications métaboliques qui y sont associées.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2012
Open Access Date: 18 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/23613
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
29156.pdf47.49 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.