Poétique de la chronique dramatique de Catulle Mendès (1895-1897)

Auteur(s): Ducos, Pascale Laurence
Direction de recherche: Pinson, Guillaume
Résumé: Dans le cadre du paradigme de recherche qui se préoccupe des répercussions de la culture médiatique au XIXe siècle en France, sur la littérature et dans le discours social, il nous a paru judicieux de nous pencher sur le cas de la chronique dramatique de Catulle Mendès (1841-1909), qu'il écrivit au Journal de 1895 à 1897. Nous choisissons de nous intéresser à trois types de contraintes, qui s'exercent alors dans le monde dramatique. La dictature du résumé et l'irruption du reportage dans l'espace journalistique menacent la chronique dramatique dans son identité. Dans l'espace dramatique, le personnage de théâtre amorce déjà sa crise, qui va atteindre son paroxysme au XXe siècle. Enfin, les directeurs de théâtre rejettent la critique dramatique en cette fin de siècle, et Mendès vit ce conflit avec Lugné-Pôe. Mendès dispose de ses stratégies personnelles pour lutter contre ces contraintes, en allant également puiser dans son réservoir littéraire, comme le roman La Femme-enfant, ou encore la nouvelle policière, Rue des Filles-Dieu, 56, dans laquelle il donne vie au procédé narratif du "narrateur non-fiable". Son immense implication dans la presse au cours de la prime partie de sa carrière littéraire, lui permet aussi de faire son profit des stratégies collectives des critiques dramatiques, comme certains procédés d'écriture (" l'emboîtement d'instances énonciatives "), et la création de leur association, l'ASPMCDM.
Type de document: Mémoire de maîtrise
Date de publication: 2012
Date de la mise en libre accès: 18 avril 2018
Lien permanent: http://hdl.handle.net/20.500.11794/23548
Université décernant le diplôme: Université Laval
Collection :Thèses et mémoires

Fichier(s) :
Description TailleFormat 
28945.pdfTexte53.46 MBAdobe PDFMiniature
Télécharger
Tous les documents dans CorpusUL sont protégés par la Loi sur le droit d'auteur du Canada.