Cross-cultural management in the subsidiaries of Indian multinationals in Western countries : an exploratory study

Authors: Nigam, Roli
Advisor: Su, Zhan
Abstract: L'expansion de la mondialisation par rapport au flux des entreprises multinationales peut être divisée en trois grandes phases. Phase 1 examine le processus d'interaction entre les entreprises de différents pays qui sont en grande partie développés. Plus tard, la phase 2 reconnaît le flux entre les pays développés et en développement, avec les multinationales des pays développés s'orientant vers les pays en développement. Plus récemment, nous vivons la phase 3, qui est un demi-tour des événements avec le flux des multinationales de pays en développement vers non seulement d'autres pays en développement mais aussi vers des pays développés. Cette dernière phase est une réalité de nos jours. Elle constitue notre domaine de recherche. Les multinationales des pays émergents (ECM) ont grimpé régulièrement l'échelle du succès. Elles ont émergé comme des solides prétendants mondiaux. Leur croissance a été réussie en dépit de diverses complexités existantes dans leurs régions ou pays, notamment, le retard économique qui fait en sorte qu'elles sont assez souvent dépassées. Les multinationales se sont révélées être les plus grandes animatrices de la mondialisation et de la grêle à partir de plusieurs régions émergentes comme l'Inde, la Chine, l'Indonésie. Elles sont devenues une partie importante de l'économie mondialisée d'aujourd'hui. Les différentes perspectives de ces multinationales sont importantes car elles ont adopté des styles de gestion uniques. Nous avons essayé de découvrir en détail, ces différents aspects dans l'article 1 en répondant aux questions des Qui, pourquoi, où, comment et quand. Ces questions ont été soigneusement choisies pour permettre l'inclusion de la recherche telle qu'elle s'applique à la thèse, ainsi que d'aider à mieux comprendre et gérer la complexité du sujet dans l'avenir. Plus de 70% de la population mondiale vit dans des pays qui ne sont pas développés. D'autant plus, les recherches qui ont été faites concernent surtout les pays développés. En raison de leur importance croissante et leur participation dans la chaîne de valeur mondiale, il est impératif d'approfondir des études sur ce sujet, afin d'avancer notre compréhension de ce monde. Notre intérêt réside dans l'internationalisation des multinationales Indiennes et de leur adaptation culturelle réussie dans les pays développés en Amérique du Nord (Canada et États-Unis). Ce départ à l'étranger soulève la question suivante : quelle culture les entreprises multinationales indiennes suivent dans leurs filiales ? L'article 2 traite de l'adaptation culturelle que ces entreprises doivent mettre en place et des facteurs pertinents qui peuvent influencer sur cette adaptation, tels que l'environnement institutionnel, les pratiques RH, les expatriés, la mission de la multinationale, etc, et ce, en utilisant un modèle conceptuel reposant sur une revue de littérature. Nous proposons plusieurs relations qui pourraient être considéré comme un guide pour les recherches futures dans ce domaine émergent. Pour faire progresser la recherche, l'article 3 se focalise sur le.s pratiques RH pratiquées dans le siège et la filiale. Plusieurs auteurs soutiennent l'idée que la culture de gestion d'une entreprise peuvent être vues à travers leurs pratiques de gestion des ressources humaines.
Document Type: Thèse de doctorat
Issue Date: 2012
Open Access Date: 18 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/23481
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
29110.pdf51.11 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.