The marriage between sciences and the state in George Orwell's Nineteen eighty-four, Anthony Burgess's A clockwork orange and Owen Gregory's Meccania: the superstate

Authors: Kebsi, Jyhene
Advisor: Kent, Brad
Abstract: Nineteen Eighty-Four de George Orwell, A Clockwork Orange d'Anthony Burgess et Meccania: The Superstate d'Owen Gregory révèlent trois régimes oppressifs qui manipulent la science dans le but de contrôler leurs populations. Les auteurs dénoncent la déshumanisation et l'esclavage générés par cette collaboration politico-scientifique. Ainsi, cette étude va explorer les dystopies susmentionnées en analysant leur critique du mariage politico-scientifique. Je vais montrer que la coopération entre les politiciens et les scientifiques est destinée à contrôler les individus et à pénaliser les éléments dissidents. Je vais examiner les mécanismes politico-scientifiques de surveillance et de punition, tout en montrant que les politiciens usent de la science pour assurer la continuité et la stabilité des régimes tyranniques. Finalement, je vais souligner la capacité de l'écriture à dévoiler les abus politico-scientifiques, et à prévenir une coalition entre la connaissance scientifique et le pouvoir despotique.
Document Type: Mémoire de maîtrise
Issue Date: 2012
Open Access Date: 18 April 2018
Permalink: http://hdl.handle.net/20.500.11794/23449
Grantor: Université Laval
Collection:Thèses et mémoires

Files in this item:
SizeFormat 
28978.pdf27.81 MBAdobe PDFView/Open
All documents in CorpusUL are protected by Copyright Act of Canada.